Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 14:09

Les indiens ont-ils une âme ?

invincible-armada-CARAVELLEL'âge des grandes découvertes de l'Europe de la Renaissance est associé aux noms de navigateurs illustres qui firent voile vers le soleil couchant. Pour l'Amérique du Nord, ce furent Christophe Colomb, mais aussi - entre autres - Amerigo Vespucci, Giovanni da Verrazano, Sébastien Cabot, Jacques Cartier, Samuel de Champlain.
Les progrés de la cartographie , l'évolution d'instruments scientifiques tels que la boussole, le quadrant, l'astrolabe conféraient alors des ambitions nouvelles tant aux navigateurs qu'aux souverains qui les envoyaient à l'aventure.

Les exemples abondent de navigatuers engagés sous des banniéres étrangéres. C'est un autre navigateur italien, Amerigo Vespucci, tour à tour au service de l'Espagne et du Portugal, qui succéda en 1508 à Christophe Colomb, tombé en disgrâce, en tant que Piloto Mayor à la tête de la flotte  espagnole. Pour ajouter à la confusion qui accompagna ces grandes révélations de mondes inconnus, c'est un cosmographe allemand, M. Waldseemüller, qui conféra au nouveau continent le nom d'America Terra, dans sa Cosmographie de 1507, en l'honneur de Vespucci, auquel il attribuait la primeur de la découverte.
walseemullerpremière carte « America » en 1507 à Saint-
Au nord du continent, la découverte du Canada actuel (1497) est attribuée à Jean Cabot, navigateur vénitien engagé au service de l'Angleterre. C'est un Florentin, Giovanni da Verrazano , mandaté par François 1er , qui partit de Dieppe en 1523, atteignit la côte du Maine, l'estuaire de l'Hudson et Terre-Neuve.

Jacques Cartier1Dans les années qui suivirent, les navigateurs Jacques Cartier et Samuel de Champlain posérent les premiers jalons de l'Empire français en Amérique.
Si Jacques Cartier fut un explorateur et un chroniqueur inspiré, c'est Samuel de Champlain, fondateur de Québec en 1608, qui stimula la venue de colons français et amorça la colonisation française. 
La progression des Français se fit le long du Saint-Laurent et conduisit à la création , sous l'impulsion de Richelieu, de la Compagnie de la Nouvelle-France.




L'arrivée des Anglais fut plus tardive: une centaine de colons anglais débarquent à Jamestown, dans l'actuelle Virginie, en 1607 et les pionniers puritains du Mayflower fondent la colonie de Plymouth en 1620.
Mais ils parvinrent , grâce à l'implantation intensive des colons et à un jeu d'alliances habile avec les Indiens hostiles aux Français, à retourner la situation à leur avantage.

150 ans plus tard, par le traité de Paris de 1763, les Franco-Canadiens devenaient sujets AMERIGO VESPUCCI
de la Couronne britannique.FRANCOIS 1ER





Comme le souligne Claude Lévi-Strauss, il est difficile de mesurer aujourd'hui le caractére  << absolu, total, intransigeant des dilemmes dans lesquels l'humanité du XVIe siécle se sentait enfermée (...) . Jamais l'humanité n'avait connu d'aussi déchirante épreuve et jamais plus elle n'en connaitra de pareille, à moins qu'un jour , à des millions de kilométres du nôtre, un autre globe ne se révéle, habité par des êtres pensants .>>

Qui étaient les autochtones récemment découverts? Les Indiens avaient-ils une âme? Ainsi s'interrogeait-on tandis que les conquérants les plus cyniques faisaient valoir que
<< l'on était pas sûr que ce fussent des hommes >>.


LAS CASASIl fallut la voix du dominicain Bartolomé de Las Casas pour tempérer l'avidité des colons, prêts à s'approprier les terres nouvelles et à se servir des indigénes comme de bêtes de somme.
Au siécle des grandes découvertes, Las Casas apparaît aux côtés des grands explorateurs comme un personnage historique fondamental, relayé par quelques voix moins illustres, telle celle de Cabeza de Vaca, autre défenseur des autochtones.

( à suivre ?!)
-Voix Indiennes, Voix Américaines - Albin Michel-


Je profite pour vous rappeler qu'un trés beau film , à voir absolument! 
 <<La Controverse de Valladolid >>1992
Acteurs : Jean-Pierre Marielle, Jean-Louis Trintignant, Pascal Elso, Jean Carmet,
Réalisateur :  Jean-Daniel Verhaeghe
Les Indiens du Nouveau Monde ont-ils une âme? Tel est l'objet du débat public qui oppose en 1550, à Valladolid, capitale de l'Espagne, le chanoine Sépulvéda et le dominicain Las Casas.


Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 12:49


Photo LO 1728" Il n'est pas une seule herbe sur la terre
qui ne cache pas
des propriétés et des puissances énormes
par lesquelles
se manifestent la grande sagesse
et le pouvoir du ciel. "

 

Rabbin SiméonPhoto LO 1729











Amandier en fleurs

ce dimanche, chez ma fille Julie,
un anniversaire fleurie...

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 10:41

Avec le XXe siécle, on commence à voir les Indiens dans une perspective nouvelle. LA TERRE A JAMAIS

Leur attachement à la terre américaine avait maintes fois été proclamé avec éloquence par les chefs vaincus. Leur révérence pour leur Mère la Terre, ressassée jusqu'au cliché, finit par être repensée. Souvent associée au chef Seattle, dont le discours apocryphe est devenu un cri de ralliement des écologistes et du New Age, elle inspire aujourd'hui les défenseurs des espaces menacés ou dévastés par les excés de l'industrialisation.
A mesure que l'on s'éloigne des grandes confrontations des guerres indiennes, les Indiens sont idéalisés plutôt que dénigrés.
Leur courage devant l'adversité, l'histoire de leur résistance, de leur fragile renaissance au cours du XXe siécle sembelnt un salutaire démenti aux interprétations évoltionnistes du siécle dernier.

Le XXe , qui devait conduire inéluctablement à leur disparition annoncée, s'avére celui de leur affirmation identitaire. C'est aussi celui de leur redressement, difficile sur le plan économique, mais notable sur le plan démographique et politique. 
Rétrospectivement, le XXe apparaît comme le siécle du grand retournement, de l'expression de formes de résistances multiples et d'expressions de renouveaux dans le domaine social, diplomatique et littéraire.
Voilà qui n'était pas prévu... non plus. Ce surgissement d'une force que l'on croyait perdue, ces grandes questions remises à l'ordre du jour - révérence pour la Terre-Mère, droit des minorités, droits des autochtones, reconnaissance des arts permiers. ces grands thémes se sont cristallisés dans des propositions nouvelles.

JOURNEE des peuples autochtones 2009La derniére décennie du XXe apparait comme celle des bilans. L'année 1990 marque le centenaire du massacre de Wounded Knee, date de la fin de la résistance armée des Indiens et de la fermeture de la Frontiére. L'année 1992 fut celle du cinquiéme centenaire de la Découverte , terme d'ailleurs fermement contesté par les Amérindiens du Nord et du Sud. A leur demande, cette date anniversaire a été définie par l'UNESCO comme celle de la Rencontre de deux mondes. Par l'intermédiaire des Nations unies, le 12 octobre est devenu officiellement " Journée des peuples autochtones " .
Depuis 1995, des négociations ont eu lieu sur la scéne internationale, dans le cadre de la Décennie des peuples autochtones , proclamée par les Nations unies. Elles ont abouti à la Déclaration sur leurs droits, toujours débattue dans le cadre de la Commission des droits de l'homme de l'ONU.
Par ailleurs, le 1er Avril 1999, les Inuits du Grand Nord canadien ont obtenu la reconnaissance d'une patrie, ainsi que le pouvoir de l'administrer, avec la création du territoire autonome du Nunavut ( Notre Terre). L'appartion sur la carte du monde de ce territoire cinq fois grand comme la France, peuplé à 85% d'Inuits, est une premiére dans l'histoire autochtone. Qu'elle suscite l'enthousisame ou le scepticisme, la création du Nunavut est une date historique et une affaire à suivre...

Mais le phénoméne le plus marquant a été , à l'échelle du continent américain, et FESTIVAL DU FILM INDIEN2009particuliérement aux Etas-Unis, celui de l'affirmation de la parole et de la pensée amérindiennes dans des domaines aussi divers que le droit international, la presse, le cinéma.

En matiére économique, et au grand dam de certains observateurs, les Indiens se sont dotés d'un atout nouveau, à haut risque et au potentiel encore mal mesuré : l'ouverture de casinos dans les réserves. Le monde amérindien, que l'on disait moribond, semble toujours renaître de ses cendres, sous des formes inattendues.


Mais n'est-ce pas désormais un Autre Monde?


&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
extrait de : Voix indiennes, Voix américaines
-les deux visions de la conquête du Nouveau monde-
Terre indienne- Albin Michel

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 16:04

En ce début du XXIe siécle, les Etats-Unis rendent hommage par des projets d'envergure aux arts premiers et aux cultures autochtones. La premiére pierre du National Museum of American Indian Art, fut posée à Washington en septembre 1999 : un monument à la mémoire des peuples amérindiens.INDIANmuseum
Parallélement en Europe, notamment à Paris et à Genéve, la construction de nouveaux musées consacrés aux arts premiers ; le Musée des Arts et des Civilisations, quai Branly, à Paris offre à nouveau une certaine visibilité aux collections amérindiennes. Ces lieux d'exposition ont l'ambition de stimuler la recherche et l'appréciation de civilisations méconnues. On se plait à croire qu'ils ne seront plus des tours d'ivoire où s'accumulent les vestiges de cultures dont on a trop dit qu'elles étaient vouées à la dispartion. Le musée de Washington est aussi un lieu d'accueil pour les expressions nouvelles de sociétés vivantes. On y prévoit la participation réguliére de danseurs, d'artisans, d'hommes-mèdecines et l'oragnisation de cérémonies traditionnelles.

L'avenir dira si la volonté d'honorer des cultures longtemps méconnues, exposées pendant des siécles dans les ailes désaffectées des musées d'histoire naturelle, a contribué à redonner espoir aux nouvelles générations. Ces démarches dans plusieurs pays semblent refléter une prise de conscience commune.

PLUME-DE-GEAI-1.jpgComment préserver la diversité du patrimoine de l'humanité?AIGLE-2.jpg

Devant l'inquiétude que suscite la mondialisation, les cultures autochtones , longtemps dites primitives, semblent porter l'espoir de la redécouverte de valeurs perdues, un désir de retour aux sources. Elles sont, à tort ou à raison, associées à des préoccupations écologiques, à une autre conception du temps et de l'espace, à une spiritualité perdue. On commence à y découvrir une autre dimension d el'art, plus quotidienne, fondée sur des valeurs collectives, moins sensibles aux notoriétés individuelles.  on y décéle un
"nouveau souffle de l'humanité qui se constuit", selon l'expression de Jean Malaurie à propos des Inuits. Elles sont associées à la volonté de préserver un univers diversifié, multiforme, pluriculturel.
20b0l76.jpg
En 1992, la commémoration du cinquiéme centenaire de la rencontre des deux mondes , même si elle fut imparfaite, permit de revenir sur le caractére absolu et totalement nouveau des dilemmes auxquels les Européens se trouvèrent confrontés lors des Grandes Découvertes. Un autre univers se révèlait alors, un continent imprévu, selon l'expression de Claude Lévi-Strauss. Et ce fut la confrontation de " deux humanités" restées jusque-là étrangéres l'une à l'autre.

La rencontre de ces deux continents allait changer la face du monde.
l'homme avait enfin cerné toutes les terres habitées, mais " l'Autre" était apparu sur sa route.
COLOMB 12101492
C'est le 12 Octobre 1492 que les trois caravelles de Christophe Colomb accostérent à Guanahani, petite île des caraïbes.

( à suivre)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 20:42

JARDIN-ET-CIEL.jpg

 

 

Je n'ai pas 60 ans ... et pourtant !
          de la leçon de morale au bonbon à 1 centime , écrire à la plume et pas d'ordi , les discussions sur la place au soleil et pas de télé ...
Souvenir d'un autre temps et si proche, pourtant! 
Le Progrés !!!!!!!!! hum... quand on voit ce que ça donne!

BONNE SOIREE      DES BISOUS

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Pensées....Priéres...
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:52

Photo LO 1720Ben voilà ! le Printemps frappe à notre porte de nouveau!Photo LO 1727
Enfin! ...

Dimanche ,de la neige et encore de la neige! du jamais vu ...
Vendredi, du soleil, des oiseaux et.... le grand nettoyage!

Quelques aménagements nécessaires, envie de changement aussi!
Laver à grande eau la voliére et réparations du matériel 
- pas d'inquiétude, les perruches ont migré dans la cage de réserve -

Bref! j'ai profité du soleil, de la douceur printaniére ,
les oiseaux m'ont accompagné de leurs chants, Mouche a pris "une douche" - hihihiihi -
et j'ai découvert de nouvelles pousses au jardin!
Les poissons sont en forme, malgré la fine pellicule de glace chaque matin - oups! -
et... je pète la forme!
Rien de mieux pour le moral que de remuer la terre, sentir la bonne odeur de l'herbe coupée, d'observer la renouveau... une Renaissance!
PRINTEMPS AMANDIER
DES BISOUS
TOKSA AKE

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 22:59

As- tu les doigts verts ?
Plante quelques graines et regarde-les pousser. Il leur suffit , en général, d'air, d'eau et de lumiére pour germer.
----------------------

Germination du haricot sous verre


Photo LO 1724Ce qu'il te faut
: de gros haricots secs , du papier buvard, un pot en verre, des ciseaux.

- Découpe un morceau de buvard d'une largeur égale à la hauteur de ton pot et assez long pour en faire le tour.
- Enroule le papier buvard en tube pour le glisser à l'intérieur du pot. Il se déroulera pour tapisser le tour du pot.
- Glisse quelques haricots (3-4 ) entre le buvard et les parois de verre. Verse un peu d'eau au fond et pose le pot sur un appui de fenêtre.

Tu pourras observer le développement de la graine. Tout d'abord, le haricot gonfle et le tégument ( peau externe) se fend; puis une petite racine apparaît. La racine pousse vers le bas et une petite tige verte se développe.
Pour que les plantules poussent droit, tourne régumiérement les pots.
La tige se déploie et pousse vers le haut. Des petites racines se développent à partir de la racine principale et des feuilles apparaissent. A partir de ce stade, la plus jeune plante pousse rapidement. Quand elle devient trop grande pour le bocal, plante-la dans un pot de fleurs ou dans le jardin, avec un tuteur pour la soutenir. Pour que les plantules poussent droit, tourne régumiérement les pots. Les plantes à ce stade sont trés délicates : prends-en bien soin et elles deviendront vigoureuses.

-----------------------------

Chevelures en cresson

Ce qu'il te faut:
des coquilles d'oeufs ( aprés avoir déguster un oeuf coque frais!) , des Photo LO 1653graines de cresson, du coton , peinture et pinceau fin .

- Dessine ou peint une tête sur chaque coquille d'oeuf . Prends une boîte d'oeuf; pose les coquilles dedans, bien droites.
- Trempe des boules de coton dans un peu d'eau pour bien les imbiber. Remplis les coquilles de coton humide.
- Eparpille des graines sur le coton. Sors la boîte en bord de fenêtre. Attends quelques jours en gardant le coton humide.

Admire la chevelure verte de ces bonshommes !! humidifie réguliérement le coton et le cresson va pousser ainsi en 10 jours environ. Tu peux ensuite le couper pour en mettre dans la salade!

---------------------------

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Spécial Enfants-Jeux-Bricolage
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 14:27

Selon la tradition des Indiens zuni du Nouveau-Mexique, un potier interrompt toujours la ligne qu'il trace autour d'un pot parce qu'il croit que sa vie s'achèverait s'il avait le malheur de " fermer la route ".

001_002_5.43.jpg-lakota-woman.jpgAu cours de ces trois derniéres decennies, les Indiens sont partis du mythe que leur renvoyait l' Histoire pour construire une réalité nouvelle. Population oubliée, ils ont profité du mouvement de remise en question politique et sociale des années 60 et 70 pour se faire connaître de ceux pour lesquels ils étaient devenus presque invisibles. D'une certaine façon, les premiers Américains ont tenté de briser le cercle vivieux où leur passé se trouvait altéré et englouti; ils ont retenu la main du potier, afin qu'il soit reconnu que leur hsitoire n'était pas terminée, mais seulement interrompue.


Jouant habilement du stéréotype cher aux amateurs de western, ils se désignérent eux-DELEGATIONmêmes sous le terme de " Peaux-Rouges" , pour attirer l'attention dans sle cadre d'un nouveau militantisme qu'ils qualifiérent de " Pouvoir Rouge ".
Pour être " redécouverts" jusqu'en Europe, ils envoyérent des délégations indiennes dans les conférences internationales, en particulier à l'ONU, dans le cadre de la Commission des droits de l'homme, pour se proclamer membres de la " race rouge ", oubliée dans le concert des nations. Pour ne pas passer inaperçus, ils s'y présentérent souvent en costume traditionnel, certains représentants prenant soin de ne pas oublier les plumes, complément indispensable de leur clin d'oeil à l' Histoire.

Ce jeu avec le passé, dont l'enjeu était simplement la reconnaissance de leur existence même, s'est articulé autour d'un mouvement intertribal fondé sur un rapprochement entre les différentes communautés indiennes. Ce panindianisme, qui ne nie pas les distinctions locales, repose sur la conviction que les premiers Américains demeureront invisibles tant qu'ils seront dispersés et désunis. Et comme l'union fait la force, le renouveau indien s'est fondé sur la constitution et le développement d'organisations de portée nationale, couvrant tout l'éventail des tendances politiques, du trés modéré Congrés national des Indiens d'Amérique ( NCAI )) au trés militant Mouvement des Indiens d'Amérique (AIM) , en passant par d'autres groupes à vocation spécifique, tel que le Congrés national de la jeunesse indienne( NIYC) .
NCAI org


-----------------------------------
La stratégie du mouvement indien des années 60 et 70 s'est appuyé sur un appel à la conscience américaine, sur un rappel des lieux et des voix du passé. Elle s'est exprimée sous la forme d'une défense des terres indiennes, considérées comme l'espace de la mémoire, l'univers social et spirituel auquel même les Indiens des villes ( à l'époque , plus de la moitié des Indiens sont déjà citadins)  attachent le plus grand prix.

Retourne-toi
Regarde le tracé
De tes pas sur le sol.
Leslie Silko( Laguna Pueblo)

La défense des réserves , en dépit des conditions de vie qui y sont parfois difficiles, est au coeur du mouvement indien. C'est l'espace préservé par rapport à l'espace perdu, le lieu où l'Indien des villes, en quête de ressourcement, cherche à reconstruire son identité chancelante, à se sentir en harmonie avec l'univers; c'est là qu'il peut participer aux nombreuses cérémonies et fêtes traditionnelles religieuses et profanes.NCAI l'amélioration d'accès aux télécommunications

<< A Jemez Pueblo, au N-M, ...je percevais les grands flots de spiritualité qui déferlent sur le monde...J'ai vu les anciennes courses que l'on pratique à l'aube, la descente des collines , aux premiéres lueurs du jour, d'hommes qui sont cerfs et bisons, les danses des moissons, où tous les bruits, tous les mouvements de l'univers composent l'unique dimension de la musique et de la danse. >> Scoot Momaday

FEMMES APACHES KIOWASOn voit des indiens Iroquois, ouvriers du bâtiment à New York, surnommés les  "acrobates des gratte-ciel" , car on dit qu'ils n'ont pas le vertige, prendre la route de leur réserve au moment de la fête du milieu de l'hiver. Les Sioux citadins, qu'ils soient plombiers, employés ou juristes, tiennent à ne pas manquer les pow-wow du milieu de l'été et la danse du soleil dans leurs réserves des grandes plaines. Quant aux jeunes filles apaches, elles savent que leurs mères organiseront pour elles une grande fête du "lever du soleil" ( de la puberté) au cours de laquelle leur famille -qu'elle soit aisée ou modeste - régalera la communauté pendant plusieurs jours.

Et pourtant, les réserves sont aussi des espaces de pauvreté, dans des régions aux faibles ressources. Cetaines sont minuscules, d'autres assez grandes ( réserves apaches) ou trés vastes ( réserve navajo, plus grande que la Belgique). Il en est qui sont riches en ressources minérales, ce qui fait  d'elles des sources de développement potentiel mais aussi la proie des compagnies d'exploitation peu soucieuses de l'environnement. Dans de nombreux territoires indiens le chômage est supérieur à 50% et il faut s'en éloigner pour trouver du travail, quitte à y revenir en cas de crise, pour retrouver les valeurs familiales, l'accueil, le refuge.

AIM web " C'est de la mémoire que nous tenons notre pouvoir"

 


Sous l'impulsion du Pouvoir Rouge, le Bureau des Affaires indiennes qui reléve du ministére de l'Intérieur, fut dénoncé pour sa mauvaise gestion du développment des réserves; de leur côté, les communautés indiennes réclamérent un renforcement du droit à l'autodétermination , pour échapper à l'inertie du Bureau et pour définir elles-mêmes leurs options de développement.
( à suivre...)
(de Terre Indienne- un peuple écrasé, une culture retrouvée-) 
Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 23:46

  Tout un charivari autour de 9 lettres : HOLLYWOOD.
HOLLYWOOD1
Avez-vous vu ce reportage? 
Un promoteur immobilier est propriétaire de la colline dominant Los Angeles.Des villas Grand Luxe sont en projet.  
Une association a été créé pour racheter ces terres et " sauver la colline"!
Je ne suis pas contre le fait de garder intact ce site naturel, bien au contraire mais je ne comprends pas les enjeux!!!
ou plutôt, SI, mais ... nous n'avons pas les mêmes valeurs!!!

HOLLYWOOD bdEt pourtant, cette colline avec vue imprenable sur laHOLLYWOODChewing-gum ville , est interdite d'accés!!! -pour protéger les 9 lettres (??!!)- Sous surveillance 24h/24H-
 Il y a vraiment quelque chose que je ne peux comprendre ( ou ne veux pas) .
Il existe des centaines de lieux magnifiques, dont beaucoup  sont des sites sacrés pour les amérindiens , qui ne sont pas protégés, préservés ... alors là, je suis colére!!!!

Quelques extraits de texte suivent , pour info...
je ne sais pas si vous comprenez ce que je ressens, mais vous, qu'en pensez-vous?


HOLLYWOOD
"Sauvez la colline": l'inscription Hollywood recouverte

12.02.10 - 11:12

Les lettres monumentales formant le nom Hollywood, qui surplombent le quartier historique du cinéma à Los Angeles, sont couvertes par des défenseurs de l'environnement, afin de récolter des fonds pour sauver des promoteurs les alentours de l'illustre inscription.

Jeudi soir, les deux premières lettres, H et O, ont été respectivement recouvertes par un S et un A rouges peints sur du tissu, l'objectif étant de former la phrase "Save the peak" (Sauvez la montagne).

La nouvelle inscription devrait rester en place jusqu'à mardi.

Les organisateurs sont rassemblés autour d'élus de Los Angeles et du Trust for Public Land, qui a réussi ces dernières décennies à protéger plus de 1,1 million d'hectares d'espaces naturels en Californie.

Si les lettres de 14 mètres de haut du plus celèbre "monument" de Los Angeles appartiennent à la ville, les terrains alentours sont la propriété d'un consortium immobilier qui souhaite y construire des résidence de luxe.

Ce consortium a accepté de céder au Trust les 55 hectares pour 12,5 millions de dollars, mais la transaction doit être bouclée avant le 14 avril.

"Jusqu'à maintenant, nous avons récolté 7 millions de dollars. Nous espérons que notre action cette semaine nous aidera à rassembler les 5,5 millions restants", a déclaré Tim Ahern, porte-parole du Trust for Land.

L'ironie de l'histoire veut que l'inscription Hollywood soit justement née, en 1923, d'une publicité pour le développement foncier des terrains alentours.  

Belga
http://www.rtbf.be/info/monde/etats-unis/sauvez-la-colline-linscription-hollywood-recouverte-187011




Qui veut habiter sur l’une des collines les plus célèbres au monde ? Une société d’investissement américaine a mis en vente mercredi un terrain à bâtir qui surplombe les lettres géantes «Hollywood» en Californie. Le terrain de 55,8 hectares situé à 600 mètres d’altitude est mis à prix pour 22 milliards de dollars (15 milliards d’euros). Il avait appartenu au milliardaire Howard Hughes, qui avait obtenu dans les années 1940 un permis de construire afin d’y bâtir une maison pour l’actrice Ginger Rogers.


Aujourd’hui, le permis de construire est toujours valable et c’est à ce titre que la mise en vente du terrain est critiquée par les responsables locaux et les défenseurs des neuf lettres devenues monument historique. Ils voient d’un mauvais œil la construction éventuelle de maisons sur le terrain, qui perturberaient le paysage et la perspective historique des lettres géantes.

Pour la petite histoire, il y avait à l’origine 13 lettres géantes. «Hollywoodland» faisait en 1923 la publicité pour un projet immobilier. Puis les quatre dernières lettres ont été enlevées, pour ne garder que «Hollywood», nom du désormais célèbre quartier de Los Angeles s’étalant également sur les villes de Burbank, West Hollywood et compte aujourd’hui près de 300.000 habitants et de nombreux studios de cinéma.
http://immonews.wordpress.com/2008/02/17/un-projet-immobilier-sur-les-lettres-geantes-d%E2%80%99hollywood/




Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans MESSAGES IMPORTANTS
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 19:48

COURS D EAU
L'eau fraîche, limpide et peu profonde coule ici sur un lit plat et sablonneux.
Je suis de ceux qui ont grandi pieds nus à arpenter les fonds des riviéres en quête de ces objets fantastiques que cherchent les garçons des campagnes. Pour un homme qui a survécu au-delà de la quarantaine, il n'est pas facile de découvrir un lieu où revivre , sans perdre sa dignité, la sensation enfantine qu'engendre le contact de l'eau froide sur les chevilles nues et du sable propre entre les orteils. le lit de ce cours d'eau posséde cette intimité parfaite que requièrent les pataugeurs anachroniques. Il propose même l'excitation feinte de ses poches de sables mouvants, des endroits où les pieds s'avancent sur un fond qui tremble et aspire, menace d'engloutir et fait renaître les antiques terreurs de l'enfance.

Par-delà la cime des arbres , les vestiges anasazis qui donnent leur nom à ce lieu PICTOGRAMMEparaissent petits. La falaise de grés se dresse au-dessus d'eux vers un ciel d'un bleu excessif. Cette paroi écrase les ruines , les arbres, et m'écrase moi aussi. Des minéraux infiltrés par suintement les ont marqués de stries et de taches dont les représentations verticales suggérent ce que l'imagination leur fait dire. Et ça et là, sur la paroi, apparaît un travail réalisé de main d'homme, un travail d'artistes , les pictogrammes et pétroglyphes laissés par les Ancêtres qui ont vécu autrefois sur ce site avant de disparaître.

KOKOPELLIDans un endroit ombragé, abrité du soleil, je découvre l'image de Kokopelli, le joueur de flûte bossu, peint sur la roche. Ici, il est représenté en train de marcher, sa flûte est une ligne droite qui prolonge sa bouche à la verticale, sa bosse est arrondie par les graines qu'il a disséminées en ces temps mythiques. Les Hopis du clan de la Flûte continuent parfois à chanter sa chanson, mais elle remonte à une époque si incroyablement ancienne que personne n'a conservé le souvenir de sa signification. 

Ici quand l'air est presque en suspens, je crois que l'on entend encore la musique de Kokopelli si l'on se donne la peine d'écouter. Mais peut-être s'agit-il des cloches que les moutons navajos portent autour du cou . L'écho des  falaises convertit leur tintement multiple en un son qui rappelle le pipeau en roseau du dieu Pan.

On pourrait énoncer une litanie de noms correspondants à ces lieux sacrés: la région de Lime Ridge, au nord-est de Mexican Hat; la forme pyramidale du Mont Dzilintsan où le Dieu Noir des Navajos vit sur Black Mesa; les environs du Trou-dans-le-Rocher sur le bras de la riviére Escalante, au lac Powell; les falaises Vermillon qui dominent le Colorado en aval de Lee's Ferry.
LIME RIDGE
Des dizaines d'autres encore me remémorent la mise en garde adressée par N.Scott Momaday à ses lecteurs dans The Man Made of Words. Il nous y exhorte tous à consacrer un peu de temps à nous concentrer sur la terre telle que notre mémoire l'a conservée, sur un paysage en particulier .

L'homme , nous avertit Momaday, devrait << le contempler sous autant d'angles différents que possible, s'en émerveiller, y arrêter sa pensée. Il devrait imaginer qu'il le touche de ses mains en toutes saisons et qu'il prête l'oreille aux bruits qui y prennent naissance. Il devrait imaginer les créatures qui y vivent et les mouvements les plus ténus de l'air. Il devrait garder en lui l'éclat de la mi-journée et toutes les couleurs de l'aurore et du crépuscule. >>
BANC SUR PANORAMA
Tandis que je visite ces lieux sacrés, que je m'en imprégne, que je les imagine en toutes saisons, que j'en grave les couleurs dans ma mémoire, me revient aussi le souvenir du récit de la Création selon les Cheyennes. 
 
"Au commencement, il n'y avait que Maheo, le Pouvoir. Il regarda alentour et ne vit rien, écouta et n'entendit rien, tendit la main pour toucher mais il n'y avait rien à toucher. Alors Maheo prit la décision de créer un univers. Ce faisant, il en arriva au point où, tenant une boule de boue dans la paume de sa main, il donna naissance à la Terre. Il la décora de montagnes, d'océans, de nuages, de fleuves, de forêts, de lacs et de prairies, où poussaient fleurs, roseaux, plantes grimpantes et herbes. Il l'éclaira avec le soleil et la lune, peupla son air d'oiseaux, ses eaux de poissons et ses forêts d'animaux. Alors Maheo contempla ce qu'il avait engendré et vit que la Terre était pleine de beauté. Il la détailla du regard et en tomba amoureux.
Aussi créa-t-il l'homme et la femme à l'aide de son propre corps.
LA VIE
Il leur dit que ce serait leur devoir de veiller sur la Terre à jamais."

( Tony Hillerman : Terre Indienne - Albin Michel)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg