Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 19:18

...les coccinelles ont des points?

ch-tite-coccinelle-sur-l-herbe H102646 L< Attention, à ne pas manger, j'ai un goût effroyable! >

Voilà le message de la couleur rouge vif et du dessin bien visible sur les ailes des coccinelles.
En cas de danger, leur corps sécrète une substance au goût amer et à l'odeur répugnante, qui éloigne les ennemis.
Ceux-ci mémorisent le motif et ne mangeront plus jamais de coccinelles.
Son plat préféré : les pucerons...
Celle que l'on rencontre le plus fréquemment chez nous est la coccinelle à 7 points; mais il en existe des variétés à 2,10,14 et 22 ...


elle est l'amie des jardiniers, il faut la " toucher" uniquement....avec les yeux !

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Spécial Enfants-Jeux-Bricolage
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 19:58

En vacances , les enfants aiment s'aérer et malgré le temps froid et couvert, nous sommes partis en balade cet après-midi !
Ma grande est à la maison pour quelques jours avec son copain, alors une sortie " In the country" ça change un peu de la grande ville !!

Deux heures de marche , Oups ! ça coince ce soir... mais tellement agréable de respirer le bon air, de se retrouver seuls parce qu'il faut le dire... même dans le Sud , les promeneurs se font rare! certainement tous au sport d'hiver... en tout cas, ici pas de neige mais de
la Couleur dans tous ses états !

 

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 12:10


Photo LO 1512En famille , pour la St Valentin....
donc Silence Radio !

Je reprends ce soir, si en forme... grRRR !

DES BISOUS       TOKSA AKE


Photo LO 1515

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 00:01


MARGUERITESComme je les aime... complétement Nature!
Bonne Fête à tous ... l'Amour a de multiples facettes !
donc... c'est Notre Fête , Amitié!





Le symbolisme des fleurs se retrouve dans leur couleur et leur variété.  Chaque choix doit être judicieux pour ne pas heurter les sensibilités. Un ton mal assorti, une espèce mal choisie, et c’est le quiproquo assuré !  PENSEE POUR VOUS 3
Pour éviter d’avoir à réparer les pots cassés, prenez le temps nécessaire pour faire de votre geste un digne messager !

Il faut également bien savoir que plus une couleur est pâle, plus le sentiment se veut léger et discret. A contrario, les tons plus sombres sont souvent empreints de tristesse. Enfin, les couleurs vives décuplent la force de l’émotion.

On peut trouver certaines fleurs dans une grande variété de couleurs comme la rose      ( la signification de la rose jaune ne convient peut-être pas (!?) mais j'Adore les roses jaunes!!...NA !). Elles peuvent ainsi avoir beaucoup de significations différentes selon la couleur utilisée.


PRINTEMPS PERCE NEIGELe blanc incarne la pureté, la virginité, mais aussi le raffinement et l’élégance. Les fleurs blanches sont parfaites pour exprimer l’admiration que l’ont ressent envers quelqu’un. En effet, sa pureté évoque la perfection.
Symbole de naïveté, une fleur blanche sera parfaite pour une jeune fille en fleur.


Le violet, c’est la délicatesse et la profondeur des sentiments. On enverra des fleurs violettes pour montrer à la personne aimée que l’on pense tendrement à elle, ou pour lui signifier son amour en toute discrétion. Mais il évoque aussi la douleur.



Le rouge est une couleur violente et agressive (celle qui excite le taureau dans l’arène) ! Elle exprime l’ardeur et la chaleur des sentiments, la passion. Le rouge donne du courage et s’utilise pour faire une déclaration passionnée à la personne aimée. Un rouge trop foncé se teinte de jalousie.


Le jaune évoque la lumière, le soleil, le talent artistique. Les fleurs jaunes sont, en général, la promesse du bonheur assuré. Mais attention à certaines variétés, pour lesquelles le jaune devient un symbole de trahison et d’infidelité !


Le rose évoque la douceur et la maternité. On offre des fleurs roses pour exprimer son amitié, sa tendresse, son affection. Il nuance aussi les sentiments de l’amour.

nature panoramique
L’orange symbolise la joie, la gaieté, la satisfaction.
Du point de vue sentimental, il incarne un amour solide et confortable.



Le bleu est la couleur de la tendresse. Plus il est soutenu, plus le sentiment est passionné. Par contre, un bleu très foncé évoque un souvenir douloureux.


Le vert représente l’espérance, l’optimisme. Un vert vif, c’est une confiance avouée, un vert foncé, elle s’est évanouie.


 


FLEUR TULIPES SOLEIL 

 Au lieu de se plaindre de ce que la rose a des épines ,il faut se féliciter de ce que l'épine est surmontée de roses et de ce que le buisson porte des fleurs.

de J. Joubert

Repost 0
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 00:00

(....) Lorsqu'en vous retournant, vous ne distinguerez plus la chaussée, arrêtez-vous, regardez et écoutez...



Vous verrez ce que Remington Frederick comtempla lorsqu'en 1882 il parcourut ce plateau à cheval : un exemple de beauté que le célébre peintre de la Frontiére n'oublia jamais. Vous serez à plus de deux mille métres au-dessus du niveau de la mer, là où l'air raréfié et limpide semble anéantir les distances. Sur l'horizon, à l'est, le pic Pueblo et le mont Lew Wallace se teintent au crépuscule de rouge, de rose et de saumon, une symphonie de couleurs éblouissantes. Au-delà s'étend le lac Bleu, le saint des saints pour les Indiens de Taos, la porte entre les mondes pour leurs esprits kachinas. Au nord culmine la silhouette conique de Ute mountain. C'est là que les chamanes de la tribu des Utes communiaient avec Dieu avant que les Comanches , les Espagnols et, pour finir, les colons ne les chassent de cette immense vallée et ne les repoussent au-delà des Rocheuses. Les contours indécis du mont Blanco se dessinent à l'horizon au-delà de Ute, trait distinctif des Sangre de Cristo. 
UTE MOUNTAIN IN FOG 

(Ute Mountain in fog)

Les Navajos l'appellent Sis Naajini , ou la montagne Coquillage Blanc, et elle marque l'un des angles délimitant leur monde.
Leur récit des origines nous raconte que Premier Homme a étalé une couverture blanche sur la terre et érigé le mont Blanco exactement de la même façon que le mont Taylor. Ici réside Garçon de l'Aube, l'esprit qui accueille la beauté sur la terre des Navajos. Et avec lui habite Shash, l'ours magique qui protége les gens du mal. Dans l'air cristallin, ces repéres se détachent en relief sur fond de ciel et paraissent assez proches pour être atteints en quelques minutes. La sauge s'étend à perte de vue en direction des montagnes et ne laisse pas deviner la moindre dépression, la moindre trace de l'immense fleuve qui a creusé là son canyon. 

ARROYO SECO 2Mais écoutez! Par cette soirée sans un souffle d'air on perçoit quelque chose d'étrange et d'indéfinissable. Ca paraît venir de trés loin : un bruit de tonnerre ininterrompu. Cet inquiétant grondement qui semble monter de la terre elle-même, c'est le fleuve, l'écho lointain d'un milliard de tonnes d'eau qui tombent, s'écrasent sur les énormes blocs de basalte de son lit et rebondissent sur les falaises brillantes à deux cent cinquante métres en contrebas. Mais rien ne signale la présence de l'eau et la distance fait de ce bruit énorme un murmure sans plus de force que celui du sang circulant dans les  oreilles. On jurerait qu'on le perçoit par la plante des pieds, tel le marmonnement souterrain de la Terre Mère en personne. ( photo: Arroyo Seco)


ARROYO SECO( Arroyo Seco)

Cette écoute de la planéte est une sensation qui se grave dans la mémoire. Et pour moi, c'est l'un des lieux qui font de cette région une Terre Sacrée.
Franck Waters a gravé dans sa mémoire de pareils sites. Dans le salon de sa vieille maison d'Arroyo Seco qu'il habite depuis quarante ans, où il est devenu un vieil homme et où il a écrit de nombreux ouvrages qui éclairent les cultures du Sud Ouest aux yeux du monde entier, il m'en a cité deux. 

HOPI EN ALLANT THREE MESAL'un est l'étroite péninsule de pierre qui s'avance vers le sud à l'extrémité de Troisiéme Mesa , à l'Est d'Oraibi.( photo: en allant vers la 3e Mesa ) 

 Tous les quatre ans, au début des cérémonies de Wu'wuchim, durant " la Nuit du Lavage des Cheveux " au cours de laquelle les jeunes Hopis sont initiés dans les kivas religieuses les plus importantes de leur peuple, les esprits kachinas se regroupent autour d'un haut lieu situé là, sous la falaise.
C'est le point de rassemblement d'où ils partent pour entrer dans les villages et tenir leur rôle dans les cérémonies. 

< Il y a en ce lieu quelque chose dont il est difficile de parler en termes IN THE KIVArationnels, m' a expliqué Waters.
J'en ressens simplement l'esprit...
 un caractére sacré qui inspire le respect.> 

Les ruines d'Awatovi lui parlent d'une voix plus triste et sont , elles aussi, associées à Wu'wuchim. On les atteint en quittant Keams Canyon par le sud et en dépassant la pointe sud d'Antelope Mesa. A la fin du XVIIe siécle , Awatovi était l'un des villages hopis les plus importants, rivalisant avec Oraibi par l'autorité et le pouvoir de ses sociétés religieuses. Il abritait peut-être huit cents personnes, l'essentiel du clan du Fût de la Fléche et des éléments appartenant aux clans du Blaireau, de l'Aigle, du Soleil, du Tabac et du Perroquet.

WALPI FIRST MESA

( Walpi - 3e Mesa )

Les archives espagnoles et les légendes hopis nous relatent qu'en 1700 un missionnaire franciscain du nom de juan Garaycoechea, arriva à Awatovi. Avant de repartir, il avait converti soixante-treize de ses habitants au christianisme. Tapolou, un chef religieux du clan du Soleil, craignant que ce manquement aux rites traditionnels ne détruisit le pouvoir des cérémonies hopis, réunit des chefs religieux des autres villages et soutint qu'Awatovi et ses habitants devaient être anéantis. Des guerriers venus d'Oraibi, de Shongopovi, de Mishongnovi et de Walpi s'introduisirent de nuit dans le village pendant que les hommes se trouvaient dans les kivas souterraines afin de préparer Wu'wuchim. Ils retirérent les échelles et massacrérent les villageois, pris au piége sous une pluie de fléches, achevant les éventuels survivants en lançant des touffes d'arroche enflammées par les ouvertures des toits. A l'exception de quelques femmes et enfants répartis dans d'autres villages pour y être adoptés, tous les habitants d'Awatovi furent massacrés; les meules et les poteries brisées. HOPIS FEMMES

Lorsque J.W Fewkes fouilla les ruines en 1892, il rapporta à la Smithsonian Institution qu'il avait trouvé " la terre littéralement pétrie d'ossements" ... Fewkes raconta qu'il n'avait pu pousser la fouille d'une kiva plus avant " en raison de l'horreur éprouvée par les ouvriers devant la profanation de cette chambre cérémonielle". 
Pendant qu'il préparait son Livre du Hopi , devenu un classique , Waters vécut trois ans parmi eux. Il les connait mieux que tout autre Blanc, adore leur culture et comprend quelle épouvantable cicatrice cette atrocité a laissée dans la mémoire d'une tribu qui pu se prévaloir - à juste titre et durant un millénaire entier - du nom de "Peuple Paisible" . Pour Waters, le site d'Awatovi est un lieu hanté. 


< On reste abasourdi à l'idée de ce qui s'est passé et on sent ce fardeau qui vous écrase . La présence palpable de l'affliction. >


SAGUARO



BONNE NUIT LES Z 'AMIS !!!!

 

TAOS-Plateau-Panoramic
Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:17

No comment !!!
CHUTE EAU AU LAOS(CLIC sur la "Chute d'eau au LAOS")

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Nature
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 13:16

(...) Waterman se trompait. Surexcité, soulagé d'avoir enfin quelqu'un a qui parler, Ishi donnait libre cours à des confidences et à des souvenirs que Waterman ne pouvait en aucune façon comprendre, même avec l'aide d'une mimique compliquée. Le plaisir apparent d'Ishi ne provenait pas du souvenir lui-même ; c'était plutôt une satisfaction nerveuse causée par la possibilité, qui lui avait été si longtemps refusée, d'échanger des mots et des impressions avec un autre être humain.

WATERMAN thomas( photo: WATERMAN )

<< Ce matin, continue la lettre de Waterman, nous avons parlé abondamment de la chasse au daim et de la préparation de la soupe de glands, mais je n'ai pas pu suivre plus loin que ma liste de mots ne me le permettait. Si je ne me trompe, il est religieux jusqu'au bout des ongles ( bain au lever du soleil, pincées de tabac déposées aux endroits où la foudre est tombée, etc..) . Aprés le déjeuner, je vais voir comment il réagit à "serpent à sonnettes" >>

 

KROEBER ALFRED(...) La question était de savoir où irait l'Indien une fois qu'il serait sorti de cet asile. Waterman s'offrit de l'emmener à San Francisco ; tandis que les négociations étaient en cours, Waterman fit ramener Batwi, le vieil indien pour qu'il serve d'interpréte.
Ishi et lui communiquérent en yana et se comprenaient trés largement. 

Quoi qu'il en soit, Waterman , Batwi et Ishi quittérent Oroville le 4 Septembre 1911, jour de la fête du travail, avec l'acte de décharge et l'autorisation du gouvernement et arrivérent à San Francisco . C'est là qu'Ishi allait passer le reste de savie, dans l'asile offert par les murs du muséum de l'université, ou à l'hopital voisin quand il serait malade. 
( photo: KROEBER)

Il lui restait quatre ans et sept mois à vivre . 

Ishi était le dernier Indien sauvage d'Amérique du Nord. Il représente un cas unique: celui d'un homme de l'âge de la pierre soumis, pour la premiére fois de sa vie, dans sa maturité, à l'impact de la civilisation  américaine du vingtiéme siécle. Il ne s'en plaignit jamais et participa du mieux qu'il put à cette nouvelle vie. 
Mais avant d'examiner de plus prés ces quelques années stupéfiantes, avant de faire l'inventaire de ce qu'un homme de l'âge de la pierre a pu apporter en si peu de temps à notre intelligence de l'homme tout court, il nous faut revenir en arriére, vers les années d'enfance, d'adolescence et de maturité, vers presque toute une existence passée sans savoir qu'il existait un autre style de vie que celui d'une petite poignée de "fugitifs", une dizaine d'âmes au plus, qui opposaient leurs antiques techniques et leurs anciennes croyances au monde inconnu et hostile qui les entourait. 
Puis vinrent les temps - quelques mois, eux ou trois ans peut-être avant août 1911 - où Ishi se retrouva seul survivant du petit groupe . Violence à l'extérieur, vieillesse et maladie à l'intérieur, tous les autres étaient morts.
ISHI daim 
Notre tâche consiste à reconstituer la vie d'Ishi avant le 29 août 1911, comme un puzzle dont les piéces qui nous sont connues sont d'abord les propres récits d'Ishi, ensuite ce qu'une expédition avec Ishi dans son territoire a permis d'apprendre, et enfin une collection décousue de rumeurs, de faits et de conjectures rapportées par des géométres-topographes, des éleveurs-ranchers, des gardes forestiers et autres Blancs.... 
Le résultat en sera une histoire épisodique et incompléte, qui jette des passerelles fragiles sur les lacunes du temps, de l'ignorance, et de certains événements trop pénibles pour qu'Ishi ait pu les revivre par la mémoire. 
CALIFORNIE INDIENNELe fait qu'Ishi ait franchi les limites de son territoire pour s'avancer de plus en plus dans l'inconnu indique indiscutablement qu'il avait également franchi certaines limites physiques et psychiques . Si nous voulons essayer de comprendre à quel degré de désarroi il avait dû atteindre , il  nous faut savoir à quel point un tel comportement était aberrant, non seulement de la part d'ishi l'homme, mais aussi de celle d'Ishi le yahi. Sa vie nous paraitra moins fragmentaire si nous la regardons avec du recul, comme on s'éloigne du détail d'un visage ou d'un élément dans une peinture pour survoler d'un seul coup d'oeil l'ensemble de la toile et faire ressortir en perspective le fond et les motifs.

Nous ne comprendrons les valeurs d'ishi, son comportement, ses croyances et son style de vie que si nous nous faisons une idée générale de l'héritage qui était le sien : 
celui de la Californie indienne et de son peuple. 

( sur la carte de la Californie Indienne , vous pouvez voir en haut sur fond vert , le territoire YANA ; dans l'angle Est de la carte, sur fond vert, le territoire WASHOE c'est au Sud de ce territoire que se situait le pays YAHI ...)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 14:46

Les J.O de Vancouver 2010 !!!!
- Pour ou Contre -
VANCOUVER(  Vancouver)



Je ne m'interesse pas au sport de compétition, quel qu'il soit!
Le sport n'a jamais été une de mes préoccupations favorites, en dehors de la marche à pied, à mon rythme ( bien lent depuis quelques années -LOL-) , avec mes enfants ou des amis mais toujours en comité restreint... pour communier avec la nature, apprécier le silence, sentir et écouter , se déconnecter du stress quotidien
.




LIL WAT LOGOAlors, vous allez me dire... < Pourquoi les J.O ? >
... ben, on en parle si peu ( MDR) mais j'ai entendu -briévement! - que les peuples autochtones participaient à l'organisation des J.O d'Hiver... j'ai voulu en savoir un peu plus à ce sujet, et envie de partager avec vous "mes découvertes"... MUSQUEAM


Une étroite  collaboration avec  des partenaires y compris les  quatre Premiéres Nations Hôtes , afin d'encourager les peuples amérindiens du SQUAMISHCanada à participer le plus possible aux J.O en tant qu'athlétes, bénévoles, employés, entrepreneurs, artistes et interprétes...


Les 4 Premiéres Nations Hôtes : TSLEIL WANTUTH
Lil'wat , Musqueam , Squamish et
Tsleil-Wantuth (?!)participent depuis
le début du processus de candidature.








Si vous saviez le nombre de sites que j'ai visité pour obtenir quelques renseignements sur les peuples Premiers du Canada!!!! 
je vous avoue que j'étais assez colére , il y a beaucoup de " silences" , des "impasses" et trés franchement, je suis venue à me dire que ce partenariat n'avait pas vraiment dans le sens que j'avais voulu croire au départ!!!!!!

Le fait que le symbole de ces J.O soit Inuit ,
le fait que les vêtements des J.O portent divers symboles Amérindiens,
...et beaucoup de faits qui me sont certainement inconnus !!!!
JE NE COMPRENDS PAS !!!!!!!
LIL WAT ARTISANS
Naïveté peut-être ! mais je m'attendais à plus de respect pour ces peuples,   cet événement médiatique pourrait avoir un fort impact positif sur les activités diverses des Amérindiens : artisanat, tourisme, écologie et développement...
  Encore quelques mots ...comme quoi on trouve parfois des réponses à nos interrogations !!!


LES AUTOCHTONES à Vancouver : La Piste Rouge...

Les J.O sont une occasion pour nombre de tribus indiennes de Colombie Britannique , premiers occupants de ces territoires superbes, de faire entendre leur voix malmenée, souvent écrasée... à travers des actions contre les Jeux .
L'ultra médiatisation des J.O pourrait aussi servir à mettre en lumiére le combat de différents groupes de populations indigénes qui protestent depuis des décennies contre le sort que leur ont réservé les gouvernements successifs du Canada.
Plusieurs manifestations sont annoncées notamment des occupations de sites de compétition ...(origine :no2010.com)

VANCOUVER PAYSAGE(clic photo: un blog Voyage prés de Vancouver)

Les J.O seront parmi les plus destructeurs de l'environnement de l'histoire avec des dizaines de milliers d'arbres coupés ( Blasted, Vallée de Callaghan prés de Whistler) , le prolongement de l'autoroute " Sea-to-Sky Highway " ....

En 2007, un nombre record d'ours noirs ont été tués
( leur forêt disparait!) , dans le fleuve Fraser des millions deFRASER2
saumons
sont morts car des tonnes de gravier sont
exploités pour fabriquer le béton !!!


SEA TO SKY HIGHWAYPourquoi nous nous opposons à 2010Vancouver ? 
* destruction écologique
*augmentation des sans -abri
*criminalisation des pauvre
*impact sur les femmes
                   une fois sur le site, clic sur colonne à gauche dans "Arriére Plan"







OURS kermode 1
( Ours " Kermode" - se trouve uniquement au Canada)

 

 


Cet article a été bénéfique pour moi, une source d'informations énormes , beaucoup de temps il m'a fallu pour avoir une vue plus compléte de ce qui se cache derriére une telle manifestation ! je ne comprendrais jamais " la machine " qui fait tourner tout cela - argent bien sûr! - mais quoi encore et comment ?
Perso ... je cherchais à  entrevoir un "bon", un "mieux" , et je réalise que Rien ne change , qu'il y a toujours une face cachée au "merveilleux" ! en résumé, je suis toujours aussi naïve de croire que les choses peuvent changer!
J'ai lu à un moment ( cherchez bien dans les liens) que les terres où se déroulent les Jeux ont été achetées en grande partie pour la réalisation du projet!!! ce qui voudrait dire que ces terres sont bafouées ... je peux comprendre alors que certains autochtones résistent, ou veulent résister .... encore et toujours!


BONNE SOIREE    DES BISOUS      TOKSA AKE


Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans ICI OU AILLEURS...
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 19:20

CAIRN INUIT

 

 

 INUKSHUK est un empilement de pierres construit par les peuples Inuit et Yupik dans les régions arctiques d'Amérique du Nord, depuis l'Alaska jusqu'au Groeland en passant par l'Arctique canadien.


HOTEL DU PARLEMENT DE QUEBEC    INUKSHUK est un terme inuk signifiant
< ce qui a la capacité d'agir comme un être humain >
 
 Un tel monument est en réalité considéré comme
          un" inunnguaq " signifiant
  < ce qui ressemble à un   être humain >. 
 
 Celui-ci reproduit donc un Inunnguaq construit
              en 2000 à Igloolik ,
 au Nunavut pour commémorer le nouveau millénaire.


( photo  de l'hotel du parlement à Québec)


Ces " cairns " ont joué un rôle important dans la chasse traditionnelle au caribou. Disposés comme des épouvantails , ils attiraient les troupeaux dans un cul-de-sac , prés des chasseurs armés d'arc et de fléches.
Ces monticules de pierre pouvaient aussi servir de repére ou identifier la position d'une cache pour la nourriture.

CARIBOUS


En 1999, INUKSHUK a été chosi pour figurer sur le drapeau et les armoiries du territoire canadien nouvellement créé du NUNAVUT ; il apparait également depuis 2005 sur le drapeau de NUNATSIAVUT, une région à autonomie limitée du Labrador gouvernée par les Inuits.



Une interprétation comtemporaine a aussi été choisie pour embléme des J.O d'hiver2010 à Vancouver.
Nommé ILANAAQ, signifiant < ami >, il présente le symbole d'amitié et d'hospitalité....




Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 16:42

Hier au soir, par un heureux hasard, j'ai pu voir sur ARTE à 19H50
le premier épisode d'une série doc :

CAP SUR LE CANADA : Le Québec


De superbes images, des vies passionnantes, une histoire captivante et...
un accent qui chante, un accent qui m'enchante !!!

Si vous avez loupé ce premier épisode, le voici sur ARTE+7 : clic photo

quebec

        mardi 9/2 : la deuxiéme partie - Les territoires du Nord Ouest
mercredi 10/2 : derniére partie - La Colombie Britannique

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Musique - Films- Reportages
commenter cet article

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg