Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 22:47




BONNE NUIT LES Z'AMIS...
une soirée familiale avec mes filles z'à moi!
des bisous plein, toksa ake

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 18:43

Une Bonne Soirée à vous...
DES BISOUS               TOKSA AKE
 


... Tendresse dans un bouquet de fleurs magnifiques, CLIC sur image!
(PPS)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Pensées....Priéres...
commenter cet article
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 10:44

La Kiva, cette chambre souterraine où ont lieu toutes les cérémonies...
( Oraibi)

Il y a longtemps, très longtemps quand les hommes suivaient les routes de leur migration terrestre, ils n'avaient pas de maisons; ils faisaient des trous dans le sol  et les couvraient de branches et de boue. Dans l'Amérique toute entiére des milliers d'habitations préhistoriques de ce type sont encore découvertes. Puis les clans ralentirent leurs migrations , car ayant atteints les extrémités de la terre et ainsi manifesté leur droit à ce continent, ils recherchaient des régions où s'établire et cultiver. Sur les falaises, dans les falaises, dans les vallées, ils construisirent des ensembles de petites maisons. Mais dans la terre ils creusaient toujours des trous pour ensiler le maïs et aussi ensevelir les morts.

Avec le regroupement des clans naquirent les "pueblos" , des ensembles d'habitations constituant chacun un village. Les hommes devenus agriculteurs le maïs, la courge, les haricots et le coton. Les habitations troglodytiques et les silos à maïs - grâce auxquels ils avaient survécu - ainsi que les tombes dans le sol, commencérent à être utilisés pour les cérémonies sacrées par lesquelles la vie et la mort s'associaient dans une éternelle continuité. Elles devinrent des Kivas ( ce mot signifiant " le monde au-dessous" ).

La Kiva est assez grande de maniére à pouvoir y réunir les membres de plusieurs clans,et elle symbolisait plus abstraitement les principes de leur foi. Qu'elle soit circulaire ou rectangulaire, elle est enterrée profondement , à l'image de la matrice dans le corps de Mère-Terre , car là sont nés tous les hommes et tout ce qui leur permet de manger. Au sol de la Kiva un petit trou est le conduit symbolique vers le monde précédent et l'échelle de l'ouverture du toit est également une voie symbolique vers le monde au-dessus.
En Amérique du Nord, l'élément le plus caractéristique des haut lieux de la vie préhistorique reste la Kiva dont le symbolisme structurel s'exprima au mieux dans la grande Kiva du XIIe siécle.

La grande Kiva circulaire d'Aztec, au Nouveau-Mexique, est la plus importante parmi celles mises à jour ....


                                      Kiva d'AZTEC
Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans TRADITIONS amérindiennes
commenter cet article
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 10:05

                                                                                  

     MOUCHE
a cherché fréres
et soeurs un bon
moment ce matin,
aprés une belle nuit !


Un nouveau copain a
atteri soudain
dans le panier,
il semble
lui convenir....

      MDR



Il vous envoie
des calins
tout doux,
des bisous plein!




  TOKSA AKE
Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 13:44


Des nouvelles de mes p'ti bouts...


Mouche sera seul ce soir, fréres et soeurs partent dans leur nouvelle maison!
Encore 2 à 3 tétées par jour,  mangent des croquettes pour chatons et boivent un peu d'eau, la litiére n'a plus de secret pour eux!! MDR... Maintenant, il faut réviser les leçons de la toilette -hum!- mais tout est bon pour le grand départ...


Ils jouent entre eux, même une balle commence à les intriguer , je suis certaine que tout ira pour le mieux à présent...


Se retrouver seul posera peut-être un probléme mais.... Marsupilami est Là , alors.... que demander de plus!!! LOL

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 14:01

 Un rêve , merveilleuse nature "au pays de la Tortue" ! CLIC...

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes Rêves.........
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 12:21

Il s'agit d'êtres gigantesques s'apparentant aux bovins et issus de la mythologie sioux. Les mâles habitent les eaux et sont vénérés comme grands-pères, les femelles habitent la Terre et sont vénérées comme grands-méres. Les chutes d'eau sont considérées comme le lieu de résidence sacré des Unktehis.
Ces derniers possédent , au-delà de leur apparence bovine, la particularité d'avoir des cornes fourchues. La place privilégiée du bison dans les cérémonies de la terre des tribus sioux repose sur la vénération du Unktehi auquel il ressemble. Il incarne l'esprit de l'Unktehi sur la Terre.
( Unktehi - photo de la page du livre!)

La mythologie du Dakota établit un lien entre ces êtres véritablement gigantesques et la Création de la Terre. Le récit sur les origines de leur maison de medecine fait état d'un dieu, Wakan Tanka, qui, après être descendu de son arc-en-ciel vers la mer originelle, se serait arraché une côte de son flanc droit et l'aurait jeté à la mer. L'Unktehi mâle en serait issu. De même, l'Unktehi femelle serait issue de sa côte gauche. Aprés le retour du dieu vers le ciel, les deux animaux auraient nagé vers l'ouest où ils auraient installé la maison de medecine sur une terre brusquement surgi des mers.

Les côtes symbolisent les demi-cercles de la surface terrestre. Les mâles et les femelles Unktehi encerclent les deux moitiés de la Terre et correspondent en fait chacun à une moitié de la Terre. Le bison a grandi dans cette identité ainqi que dans l'équivalence existant entre la femme et le maïs.
Les Unktehi violents dont les queues et les cornes touchent le ciel se trouvent en conflit permanent avec les oiseaux-tonnerre. Les combattants cosmiques s'affrontent par orages et éclairs interposés causant des pertes aux deux camps. Ce combat entre le haut et le bas montre nettement la polarité de la conception du monde chez les Sioux, c'est-à-dire la dualité de la maison-monde.

( Les Symboles des Indiens de Heike Owusu )

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 10:00

Un visiteur fidéle que j'ai, enfin, réussi à immortaliser ! CLIC sur P'ti Rouge Gorge, et une chanson francophone, jolie découverte musicale...

Repost 0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 12:39

<< C'est alors qu'apparut le renard :

- Bonjour, dit le renard.
- Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se retourna mais ne vit rien.
- Je suis là, dit la voix, sous le pommier...
- Qui es-tu? dit le petit prince. Tu es bien joli...
- Je suis un renard, dit le renard.
- Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste...
- Je ne puis jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.
- Ah! pardon . fit le petit prince.

Mais , après réflexion, il ajouta :

- Qu'est-ce que signifie " apprivoiser" ?
- Tu n'es pas d'ici, dit le renard, que cherches-tu ?
- Je cherche les hommes, dit le petit prince. Qu'est-ce que signifie " apprivoiser" ?
- Les hommes, dit le renard, ils ont des fusils, et ils chassent. C'est bien gênant! Ils élévent aussi des poules. C'est leur seul intérêt. Tu cherches des poules?
- Non, dit le petit prince. Je cherche des amis. Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie "créer des liens...".
- Créer des liens?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais , si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...
- Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur...je crois qu'elle m'a apprivoisé...
- C'est possible, dit le renard. On voit sur la Terre toutes sortes de choses...
- Oh! ce n'est pas sur la Terre, dit le petit prince.

Le renard parut très intrigué:

- Sur une autre planéte?
- Oui.
- Il y a des chasseurs, sur cette planéte-là?
- Non.
- Ca, c'est interessant! Et des poules?
- Non.
- Rien n'est parfait, soupira le renard.

Mais le renard revint à son idée:

- Ma vie est monotone. Je chasse les poules, les hommes me chassent. Toutes les poules se ressemblent, et tous les hommes se ressemblent. Je m'ennuie donc un peu. Mais, si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde! Tu vois, là-bas, les champs de blé? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux ,quand tu m'auras apprivoisé! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...

Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince:
- S'il te plait... apprivoise-moi! dit il
- Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps.J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaitre.
- On ne connait que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaitre. Ils achétent des choses toutes faites chez les marchands.Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi!
- Que faut-il faire? dit le petit prince.
- Il faut être patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'oeil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus prés...

Le lendemain revint le petit prince.
- Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à 4 heures de l'après midi, dès 3 heures, je commencerai d'être heureux. Plus l'heure avancera, plus je me sentirai heureux. A 4 heures, déjà, je m'agiterai et m'inquiéterai: je découvrirai le prix du bonheur ! Mais si tu viens n'importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m'habiller le coeur... Il faut des rites.
- Qu'est-ce qu'un rite? dit le petit prince.
- C'est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez mes chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est jour merveilleux ! Je vais me promener jusqu'à la vigne. Si les chasseurs dansaient n'importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n'aurais point de vacances.

Ainsi, le petit prince apprivoisa le renard.....>>

Antoine de St EXUPERY

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 22:00

NO COMMENT 

 
(un clic sur la photo pour découvrir ce PPS )

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Nature
commenter cet article

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg