Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:25

Un rêve de petite fille qui se réalise.....
Adopter une jeune tortue, c'est possible!

Les tortues occupent une place toute particuliére dans la mythologie de nombreux peuples; elles incarnent la sagesse, l'immortalité...
Nous sommes trés heureuses de pouvoir aider , en quelque sorte , à la sauvegarde de l'espéce! Je me suis documentée ( encore un livre !!) et nous allons découvrir pas à pas ce fascinant reptile....

Si vous avez des conseils , des remarques pertinentes ,
Ambre et moi même sommes toutes ouïes!




DES ANIMAUX MENACES

Le changement de climat provoqué par l'homme et ses interventions dans les habitats des tortues sont quasiment synonymes de fin pour de nombreuses espéces !
un autre probléme menace les espéces: beaucoup de tortues " domestiques " devenues trop grosses sont tout simplement abandonnées par leurs propriétaires aux quatre coins du monde. Ainsi, des espéces atterrissent tout à coup des régions où elles étaient jusqu'ici inconnues, ébranlant l'équilibre écologique.
La tortue de Floride ne constitue qu'un exemple dramatique de la maniére dont, par la faute de l'homme, une éspéce peut provoquer des dommages irréparables. Elle se croise avec d'autres espéces dans la nature , chasse les plus faibles de leur habitat et , affamée de frai, petits amphibiens et poissons, mollusques et plantes sensibles, détruit malheureusement la vie dans le biotope étranger.

NE PAS PRENDRE A LA LEGERE UNE ADOPTION...

LA TORTUE EST UN ÊTRE VIVANT ET A DROIT AU RESPECT COMME TOUT ÊTRE VIVANT DE NOTRE TERRE

Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 10:49

J'ai craqué.....
la TULIPE SUPER PARROT
une envie folle de mettre quelques bulbes dans mon jardinet, tout "pitchoun"!


MAGNIFIQUE, non?
Prometteuse en tout cas... elles me font penser à des choux ! ?
La Tulipe Super Parrot aime tous les sols, soleil à mi-ombre, peut rester en terre donc inutile de rechercher les bulbes , fleurit d'avril à mai , d'une hauteur de 40 Cm environ...en pleine terre ou en bac ...
Surprise au Printemps!!!

& & & & & & & & & & & & & & & & & &


Sans oublier l' ALLIUM MOUNT EVEREST !!

OUPS... rien que son nom m'a emballé!
Une fleur blanche toute ronde, blanche , haute de 100-120 , la tige solide, rustique ( tout ce qu'il faut!) , soleil à mi-ombre... Floraison de fin Mai - Juin 
& & & & & & & & & & & & & & & &

SI LA VIE N 'EST QU' UN PASSAGE
SUR CE PASSAGE AU MOINS SEMONS DES FLEURS.

Michel de MONTAIGNE

Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 00:08

Autrefois, tous les jeunes Sioux cherchaient
la protection des Esprits, lors de jeûnes etde pratiques d'autotorture qu'ils s'infligeaient sur une colline isolée, où ils restaient pendant au moins quatre jours en priant et en déambulant rituellement pour s'efforcer de rester éveillé et d'obtenir l'aide surnaturelle qu'ils escomptaient. Par ailleurs, une simple hypothése, lors de leur "isolation pendant leurs menstruations" ( isnati) , les femmes indiennes se trouvaient par leur nature biologique en situation de faiblesse propre à favoriser les contacts avec les esprits, tout comme les hommes lors de leur ascése volontaire.



Un certain nombre d'animaux étaient considérés par les Sioux comme des créatures particuliérement wakan ( à pouvoirs sacrés) : cerf, wapiti, bison, ours, loup, coyote, aigle et cheval. Ces animaux apparaissaient souvent dans les rêves-visions aux côtés d'animaux secondaires : renard, loutre, hibou, pivert, lapin, mouflon ou chévre des montagnes... Les individus ayant eu un même type de rêve, avec apparition du même animal-esprit se regroupaient en "assocaition de rêveurs " ( ihanblapi Okalaki-ciye), souvent désignées par l'expression " cultes de rêveurs".

Le shéma typique des rêves des "rêveurs" comprend les personnages suivants: le rêveur, l'instructeur ou le messager surnaturel, l'individu malade ou l'ennemi à détruire, c'est-à-dire dans les deux cas quelqu'un pour qui, ou contre qui, une " medecine" doit être utilisée, et, enfin, les esprits ou personnages surnaturels qui vont donner les
" medecines " et les pouvoirs magiques.
Au cours du rêve, le messager surnaturel , anthropomorphe ou thériomorphe, annonce qu'une " medecine " ou des pouvoirs seront donnés au rêveur. Il conduit le rêveur chez les esprits, et lui fait reconnaitre le malade à guérir, ou l'ennemi à tuer. L'ennemi apparait comme une créature thériomorphe, souvent un loup. Lorsque le messager surnaturel disparait, il le fait sous forme animale, celle qui déterminera l'association à créer ou celle, déjà existante, à laquelle le rêveur devra s'associer.

Pour les Sioux, les esprits ont une apparence thériomorphe ou anthromorphe; ils sont souvent associés à des plantes médicinales ou magiques, qui seront utilisées comme " medecines " ( pejuta) . Les plantes vues en rêves seront recherchées, ramassées, préparées ( séchées, pulvérisées) , puis conservées dans de petits sachets attachées à un objet wakan ( "consacré") , par exemple une dépouille ou une peau de l'animal associé à l'aide surnaturelle. Le rêveur peut être un simple visionnaire, mais il peut aussi avoir obtenu des pouvoirs pour être un < guérisseur par les plantes > - pejuta wicasa - ; dans ce cas, son pouvoir réside dans les plantes ou les objets wakan , rencontrés dans le rêve. 

Le rêveur devait rapidement faire connaitre son rêve à sa communauté. Pour cela, il choisissait un homme âgé, considéré comme un sage, qui jouait le rôle de crieur public, de héraut, et qui lançait des invitations aux autres rêveurs reconnus pour participer au festin et à la cérémonie de mise en scéne du rêve, donnée par le rêveur et sa parentèle.
(....) 

(de Vazeilles Danièle : Autrement, Terre Indienne)
 

Repost 0
Published by DREAMOKWA - PTEWI - dans TRADITIONS amérindiennes
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 10:14

DEER WOMAN

< Femme Biche > , une belle jeune femme aux yeux noirs étincelants, toujours habillée de vêtements traditionnels, blancs et somptueusement décorés, apparait lors des danses dites indiennes, aussi appelées pow wow ; autrefois, les hommes et les femmes pouvaient la rencontrer à la chasse ou à la cueillette. Actuellement, on pense qu'il s'agit d'un vampire un peu spécial et qu'elle est le chef d'une organisation de prostitution, car souvent les personnes qui l'ont suivie sont retrouvées couvertes de sang, sans souvenance de ce qui est arrivé, et par la suite deviennent des fugueurs et/ou des prostitués...


BERDACHES OU Winkte , en Sioux

Les berdaches ou "hommes-femmes" - Winkte - de l'Amérique du Nord sont des personnes "normales" anatomiquement parlant, mais qui adoptent périodiquement les occupations et les comportements de l'autre sexe pour obtenir un changement de statut social et religieux. Les berdaches peuvent être des homosexuels, mais ils sont avant tout des personnes investies de pouvoirs surnaturels octroyés par des entités mythiques, le plus souvent féminines ou androgynes, qui changent facilement de sexe.

Dans les rêves et les visions des berdaches des plaines, c'était le plus souvent Esprit Lune qui apparaissait. Le scénario est le suivant: Esprit Lune tient dans une main une courroie destinée à porter des fagots de bois, tâche féminine, et dans l'autre main un arc et des fléches . Si le rêveur masculin choisissait la courroir, il devenait un berdache. Il arrivait qu'Esprit Lune trompât le garçon qui voulait choisir l'arc, en croisant rapidement les bras, l'obligeant ainsi à saisir la courroie.
Un scénario similaire se retrouve dans les rêves des Sioux se rapportant à Deer Woman. Les hommes sioux qui saisissaient les objets pour le grattage des peaux devenaient des berdaches. Les femmes qui choisissaient les objets féminins s'entendaient dire < qu'elles avaient mal choisi, mais qu'elles deviendraient riches >. Par la suite, elles devaient se joindre à "l'Association des travailleurs de piquants de porc épic". ( wipata Okalakiciye) à laquelle appartenaient aussi les berdaches masculins. Quant aux femmes qui choisissaient la coiffure des hommes, Femme Biche leur annonçait " qu'elles étaient dans la bonne direction et que tout ce qu'elles auraient serait un sac vide " , ce qui veut dire que ces femmes ne chercheraient qu'à séduire les hommes et deviendraient éventuellement des prostitués...

Il est difficile de savoir si les jeunes winkte sioux contemporains attribuent leur condition à l'infleuence du surnaturel. Certains ont affirmé qu'ils < se sentent comme influencés par les phases de la lune > et qu'ils avaient < même rêvé que leur esprit gardin avait des menstruations >.
(.......)

de Daniéle Vazeilles : Autrement " Terre Indienne"

(

 



Repost 0
Published by DREAMOKWA - PTEWI - dans TRADITIONS amérindiennes
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 00:30

Les Sioux ont toujours été un peuple de visionnaires qui rencontraient pendant leur sommeil ou pendant un rêve éveillé des personnages anthropomorphes ou des animaux -wakan ( sacré, mystérieux,surnaturel) qui leur communiquaient des messages leur permettant d'acquérir des pouvoirs dans divers domaines ( chasse, guerre, danse, travaux artisanaux et féminins) .
Le contenu de ces rêves-visions et la nature des esprits rencontrés, permettent de les classer en deux groupes définissant deux grandes catégories de visionnaires: les rêveurs et les medecine men d'un côté, les chamans de l'autre.

Les Sioux contemporains continuent à penser que les facteurs incontrôlables et les difficultés insurmontables, tout particuliérement les maladies et les accidents, que rencontrent les hommes, ont pour origine la volonté des puissances surnaturelles. Cependant, pour qui sait < écouter > et < voir > , la communication existe toujours avec l'Autre Réalité; et une certaine aide peut ainsi être obtenue auprés des Etres surnaturels. Certains visionnaires vont seulement < voir> et < rencontrer > sans qu'il y ait une réelle communication verbale ou même gestuelle. Actuellement, dans les réserves sioux du Dakota du Sud , on "voit" des revenants ainsi que des soucoupes volantes; et on "rencontre" toujours certains des Esprits, en particulier  Deer Woman; et les chamans connaissent de " grandes visions". Les récits de ces "rencontres" avec les esprits permettent difficilement d'affirmer s'il s'agit d'une vision à l'état éveillé ou d'un rêve. Pour les Indiens, rêves et visions sont aussi importants que la réalité.

Les Sioux croient que l'on peut dialoguer avec les morts, en particulier ceux décédés de mort violente. L'esprit de ceux qui meurent par accident ou se suicident reste longtemps sur terre. Apparemment pour deux raisons : < Dieu > - Wakan Tanka ( Grand Esprit) - décide seul de l'instant précis de la mort d'une personne. Mais la personne reste libre de sa destinée, libre de se donner la mort . Cependant, si le suicide n'est pas voulu par le Grand Esprit, une des âmes du mort, l'âme wanagi , n'ira pas tout de suite dans le " monde des Esprits"; elle errera sur terre autour du lieu du suicide jusqu'à l'heureu de sa mort voulue par Wakan Tanka. Les Sioux pensent qu'il est plus facile de rencontrer " l'âme " des suicidés que celle des autres morts, mais que, néammoins, tous le morts continuent à s'interesser aux membres de la famille et à leurs amis vivants, et cherchent à communiquer avec eux.

Des récits de rêves et autres communications personnelles avec les morts qui ont été recueilli , il ressort que les morts cherchent à transformer une situation dans le monde des vivants qui ne leur plait pas et dans laquelle sont impliqués des amis et des parents; ils s'efforcent aussi d'annoncer à un parent sa mort prochaine.

Un rêve et une rencontre à l'état de veille, pendant lesquels un mort vient annoncer la mort d'un parent, suivent le scénario suivant. Une vieille parente décédée, souvent une grand-mére , vient offrir à boire ou à manger à celui qui va bientôt mourir. En acceptant de consommer ce qu'elle lui offre, la personne signe son arrêt de mort , or pour un Sioux traditionaliste , il est impensable de refuser de la nourriture proposée par une personne âgée de sa famille. 
Par ailleurs, les Sioux savent que quelques vieilles personnes , surtout des femmes, font des rêves se rapportant à la mort d'un membre de la famille et, " invariablement , quelques jours plus tard, la personne meurt". 

Dans le même ordre d'idée, certains Sioux < font des rêves et immanquablement, quelques jours plus tard, la personne est malade > . Il s'agit d'un rêve où l'on voit la personne qui va mourir , ou bien d'un rêve ou d'une apparition d'une " chose noire ", d' "oiseau noir " , qui bat des ailes contre les fenêtres, les portes. Le dormeur, saisi d'une terrible angoisse, se réveille sachant que quelqu'un de sa famille va bientôt mourir.... 

de Daniéle Vazeilles: Terre Indienne  

Repost 0
Published by DREAMOKWA - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 23:30

- des hommes -medecine du monde entier autour du dalaï lama -
de Patrice VAN EERSEL et Alain GROSREY
& & & & & & & & & & &

<< Imaginez le décor....
En bas, dans la vallée, les habitants de la Rochette ont déployé des centaines de petits drapeaux tibétains, pour accueillir le Dalaï Lama et les six à sept mille personnes qui vont débarquer d'ici la fin de la semaine pour recevoir l'enseignement des Quatre Nobles Vérités, sous un immense chapiteau blanc, dressé à la sortie de la ville, au bord de l'isère.

Enceinte sacrée? Le mot n'est pas trop fort. Il définit bien la tente des Rituels. Lorsque nous découvrons l'endroit la premiére fois, le soir du 23 avril, à la lueur des lampes-torches, nous ne pouvons retenir des cris d'admiration. Nous avons rarement vu un espace aussi harmonieux. A l'endroit précis où s'élevait jadis la Chapelle des chartreux de Saint-Hugon, les bouddhistes ont fait construire une yourte en forme de coquille d'oursin. Le matériau est basique: une toile de coton blanc tendue sur des nervures de sapin rouge. A l'intérieur, sur une moquette de coco drue et rouge , un double cercle concentrique de zafus ( coussins de méditation) et de tables de méditation, empruntés à l'un des temples de Karma ling, propose une hospitalité chaleureuse.
Au sommet de la yourte, à l'aplomb du centre , un cokpit transparent , qui laisse entrevoir des étoiles, peut s'ouvrir au grand air... au cas où les rituels nécessiteraient un feu important. Car il est bien question d'inviter les représentants  des différentes délégations à célébrer ici de véritables rituels. Du moins à en ébaucher suffisamment les formes - la plupart des rituels originels ne s'exportent pas - pour laisser leur chance à de réelles et profondes résonnances entre les hommes... 

Qu'est-ce d'autre qu'un rituel , sinon la mise en résonnance d'humains actuellement incarnés avec  la longue suite de tous ceux qui les ont précédés, dans l'espace et dans le temps, en se coulant toujours dans les mêmes gestes?

Lorsque nous nous retrouvons sous les voûtes du réfectoire de Karma Ling, ce soir là, toutes sortes de murmures et de rumeurs agitent le petit monde des bénévoles , hommes et femmes , jeunes et vieux, venus des quatre coins de l'Europe pour prêter main-forte aux bouddhistes pendant la durée de la Rencontre Inter-Traditions. 
Tandis qu'ils prennent un peu de nourriture et de repos, nous faisons connaissance avec certains d'entre eux . Ils sont d'un abord plutôt chaleureux et rient trés fort de tout ce qui se raconte. Les rumeurs les plus commentées concernent les délégations africaines. On aurait invité des sorciers vaudous à venir pratiquer des sacrifices animaux ! Dans une enceinte bouddhiste ! 

L'un des traits communs  les plus frappants des différents courants bouddhistes est certainement leur trés grand respect de toute forme de vie, que celle-ci soit humaine, animale ou végétale. Certes il existe davantage de respect pour l'animal dans le geste du chasseur-cueilleur priant l'esprit de la bête avant de latuer, que dans celui du consommateur venant acheter son poulet de batterie au supermarché du coin ; et ce respect primordial, que l'on aimerait voir refleurir , s'étend sans nul doute à bien des sacrifices animaux - perpétrés combien de milliards de fois par nos ancêtres ? Seulement voilà : le Bouddha - tout comme Jésus - est justement venu inviter les humains à passer à un autre stade de l'éveil, à un autre genre de rapport avec les différentes formes de vie. Et la présence de sacrificateurs primordiaux dans la Tente des Rituels fait donc frémir plus d'un adepte.


Craintes trés vaines: nous verrons avec quel humour et quelle lucidité les Africains concernés désarmeront ces rumeurs -, mais ces derniéres en disent long sur la gravité de cette expérience collective. Il ne s'agit pas d'un éniéme colloque théorique sur la question du dialogue inter-religieux ou sur les nécessaires passerelles entre science et religion...
La Rencontre Inter-Traditions promet d'emblée du nouveau et du concret. 
De l'incarné... ( et donc aussi, bien sûr, de l'invisible: qui pourrait prétendre contrôler, saisir ou simplement connaître tous les effets d'une confédération de priéres? Or, n'est-ce-pas de cela qu'il est question?).

Tard dans la nuit, confortablement installés dans notre chalet savoyard, nous nous interrogeons. Qu'ont pu penser les < représentants des Traditions anciennes > quand ils ont reçu l'invitation inattendue du Lama Denys ? A quoi rime un tel rassemblement , considéré depuis le fond de la brousse, du désert... ou de la jungle urbaine - celle de Mexico, par exemple, où réémergent , de nos jours, les traditions toltéque et aztéque?
Quelles sont leurs urgences? De quelles façons s'entremêlent, pour eux, les impératifs économiques, politiques, sociaux.... et le besoin de spiritualité? Ont-ils toujours accés à leurs anciens sites sacrés, ou ceux-ci ont-ils été confisqués par l'argent ou l guerre, ou effacés par l'urbanisation? Peuvent-ils toujours transmettre leur tradition à leurs enfants? Ces derniers y trouvent ils de l'intérêt, ou sont-ils  aspirés par les "formes" mondiales? Et leurs médecines d'origine, ont-ils toujours les moyens de les pratiquer? A l'inverse, que pensent-ils de nous , derniers descendants des forces qui les ont inexorablement éliminés? Comment voient-ils l'évolution du monde? Qu'en disent leurs prophéties? >>

(.....)

En avril 1997, à l'institut bouddhique de Karma Ling, en Savoie, se déroulait un rassemblement religieux sans précédent. Les représentants des grandes confessions - chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes... - accueillaient ceux des plus anciennes traditions du monde. Chamanes de Sibére et d'Asie , medecine-man d'Amérique du Nord et du Sud, prêtres vaudous d'Afrique, sages aborigénes d'Australie purent ainsi, durant une semaine, dialoguer et célébrer tour à tour leurs rituels. Puis lors d'une journée solennelle , devant un public de 7000 personnes, l'occasion leur fut donnée de délivrer aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui leurs messages sur l'évolution du monde et les défis de l'avenir.

Un livre à lire absolument , une Rencontre inoubliable....

Repost 0
Published by DREAMOKWA - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 23:26


Je n'ai pas le courage de rester au PC en ce moment, beaucoup de fatigue et de douleurs tenaces - il faut dire que notre position devant le clavier est assez inconfortable! - je fais en sorte d'écrire un article par jour, même si moins de recherche de ma part sur les sujet ! Mes lectures sont nombreuses alors j'espére que vous trouverez votre bonheur ...
Chaque jour, j'essaie de répondre à vos coms mais ne m'en voulez pas si je vous oublie.. il arrive un moment où je stoppe tout avant d'être plus mal...
je pense fort à vous,

DES BISOUS PLEIN                     TOKSA AKE

Repost 0
Published by DREAMOKWA - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 00:05



Le jardin , c'est de la philosophie rendue visible
.

Erik Orsenna


Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 13:42

La prophétie des Andes de james REDFIELD (roman)

Un manuscrit fabuleux.... Une prophétie annonçant un grand bouleversement pour notre société... une aventure magique et enchanteresse... Au terme de ce périple, le héros découvre le vrai sens de son existence, c'est notre propre quête qui débute , avec cet espoir: trouver la claire conscience de notre cheminement spirituel ...


La dixiéme prophétie (suite) de James REDFIELD

Récit d'aventures et roman initiatique, ce livre d'un optimimisme éclairé est
une réponse au mal de vivre et une invitation à choisir les chemeins de notre
propre aventure spirituelle....


Et après.... de Guillaume MUSSO (roman)

A huit ans, nathan est entré dans le tunnel de la "mort imminente"... Nathan ignore que ceux qui reviennent de l'autre côté ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd'hui, vingt ans plus tard, il connait la réussite, la notoriété et la prospérité ; il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu...

 

 

 

 

 

 

++ J'ai beaucoup aimé la Prophétie des Andes ( déjà lu X fois!) , lire et méditer tout à la fois; personnellement, je ne peux pas lire ces deux livres comme un roman classique.... il me faut " prendre le temps" de penser , de comprendre ...

++++ Et après .... un roman que j'ai lu en mettant le frein - LOL- tellement envie de connaitre la fin , j'aime beaucoup cet auteur finalement ( Parce que je t'aime  , lu cet été !) . Il y a du suspense, une recherche dans l'inconnu qui pourrait glacer certains mais j'avoue que cette petite dose de surnaturel me passionne ...

Repost 0
Published by DREAMOKWA - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 10:31

Les oiseaux du " Ciel"

Les connaître et les protéger, aprés avoir découvert les 6 espéces à observer , il nous faut savoir comment les nourrire et les abriter !!

La nourriture

En général, les oiseaux sont capables de se nourrir tout seuls avec ce qu'ils trouvent au jardin et dans la nature, mais cela devient beaucoup plus compliqué avec l'arrivée des grands froids et des périodes de gel. Vous pouvez donc leur apporter un complément de nourriture, de mi-novembre à mi-mars en moyenne.
Au menu, graines diverses, baies, cacahuétes, boules ou pains de graisse feront leur bonheur. A présenter de préférence dans des mangeoires fabriquées "maison" ( ou commerce!)

Les mangeoires

Installez- les dès les premiers froid, mais pas avant, ni aprés car il ne faut pas créer de dépendance.pour les mésanges et les verdiers, préférez une mangeoire suspendue (silo) , pain ou boule de graisse.Pour les oiseaux qui se nourrissent au sol comme le rouge-gorge, le pinson, l'accenteur mouchet... , optez pour une mangeoire à plateau, une coupelle, ou dispersez les graines sur le sol dans un endroit abrité. Laissez au pied des arbres quelques fruits et des feuilles mortes, réserves de petits vers et insectes.
une bonne idée: à la fin de l'été récoltez des baies de sureau noir et plaez-les au congélateur. Ressortez les pendant l'hiver pour les distribuer dans les mangeoires!!

L'eau

un point d'eau pour les oiseaux est indispensable toute l'année au jardin.
L'eau permet aux oiseaux de se désaltérer. Prévoyez des coupes (abreuvoir ou bain d'oiseau) dont vous changez l'eau réguliérement, tous les jours s'il le faut. En hiver, en période de gel, versez de l'eau à 40°C une ou plusieurs fois par jour. Les oiseaux auront le temps de boire avant que le contenu ne se transforme en glace. L'eau est d'autant plus indispensable en cette saison que les oiseaux se nourrissent davantage de graines riches en lipides, qui ne contiennent pas ou trés peu d'eau. 
L'eau permet aussi aux oiseaux de se baigner pour nettoyer et lisser leurs plumes. Ainsi entretenu, leur plumage leur garantit une meilleure protection thermique et leur permet de mieux voler. Placez les récipients, peu profonds, en hauteur sur un socle ou sur une table, ou optez pour des modéles à suspendre loin des griffes du chat.

Le gîte

A l'automne, opération grand nettoyage ! Si les jeunes ont quitté le nid, videz entiérement le nichoir puis débarassez-le de ses fientes et autres déchets. Brossez l'intérieur avec une brosse dure et de l'eau chaude. Laissez sécher et réinstaller le nichoir au même endroit . S'il n'a pas reçu de visiteurs ces derniers mois , c'est qu'il n'était pas bien installé ou pas adapté aux oiseaux qui fréquentent votre jardin. Placez-le dans un autre endroit en respctant ces quelques règles de base:
- l'ouverture ne doit pas être exposée au vent, au plein soleil ou à la pluie.
- placez le nichoir à ua moins 1.20 m -1.50m du sol afin d'empêcher les
chats d'y accéder.
- installez de préférence en automne afin que les oiseaux aient le temps de
le repérer; certains l'utilisent éventuellement pour y passer la nuit, ou comme refuge en hiver.
- ne mettez rien à l'intérieur , laissez les oiseaux aménager eux-mêmes leur nid. 

la bonne idée
: vous pouvez fabriquer un nichoir avec un pot en terre cuite de 12 à 15 cm de diamétre; agrandissez le trou d'écoulement pour permettre aux oiseaux d'entrer.  

Repost 0

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg