Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:43



La violette ,associée aux sentiments tendres et chaleureux ;
les ours,comme leur fleur -totem , expriment leurs sentiments par
des actions pratiques. Ils ne s'imposent  pas, restent distants.

Petite par sa taille mais grande par sa délicatesse...

Symbolisme : Amour timide, amour caché, innocence et modestie ou
amitié dévouée.
Simplicité, Pudeur... Symbolise l'amour secret.

Propriétés : Calmant, antiseptique, purgatif, diurétique, sudorifique,
expectorant, émollient, sédatif, laxatif...

Pour son parfum, certains lui prêtent un pouvoir aphrodisiaque!

Constituée de vitamine C, saponine, mucilage,
tout est utilisé en phytothérapie.

Bleue : Fidélité
Blanche : Bonheur champêtre

Histoire : Vénus, déesse de l'Amour avait épousé Vulcain.
La belle se refusant à lui, l'infortuné Vulcain s'orna le front
d'une couronne de violettes et put enfin embrasser Vénus, séduite...

Repost 0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 00:17
                                                          
                                             " ... Il y aura dans nos yeux tout le ciel bleu...."


                            "  Une histoire d'amour sans paroles..... les mots qui rendent les gens heureux.....

                               Comme chaque soir, je l'attends..... les mots que l'on dit avec les yeux.... "




                               Cette chanson me bouleverse , chaque mot prend une telle importance que parfois elle semble avoir été écrite pour moi !? Je suis certaine que nous sommes toutes dans ce même état d'esprit , comment ne pas rêver qu'un jour , ces mêmes mots soient prononcer seulement pour nous, pour moi....
Avez-vous aussi ce sentiment étrange ?  quelques mots, quelques phrases qui font battre votre coeur un peu plus vite ... Ce soir, j'ai éprouvé ce coup au coeur .... comme un baiser qui s'envole , au rythme de la musique et d'une interprétation émouvante et inhabituelle.



                      

                             
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 10:18


Contrairement à la plupart des juifs et des chrétiens, les Navajos ne croient pas en un univers dualiste et manichéen où coexisteraient deux principes antagonistes nettement dissociés et en perpétuelle lutte. Ils ne nient pas leur existence , mais ils pensent que les traditions, et particuliérement les cérémonies religieuses, peuvent intervenir pour transmuer le bien en mal.
Le bien est ce qu'on maîtrise ; le mal ce qu'on ne maîtrise pas. On peut avoir des relations sexuelles dans le mariage,mais la luxure est un vice. On peut se livrer de temps à autre à un jeu d'argent mais la passion du jeu est condamnable.

Parce qu'il entre à l'école avec un systéme de références différent, le jeune Indien aura besoin d'être particuliérement soutenu s'il veut tirer le meilleur parti de ce qu'on lui enseigne. Si on lui demande de qualifier une situation donnée en termes de bien ou de mal, il est fort probable qu'il ne donnera pas la même réponse que son camarade de race blanche. Que penser, par exemple, d'un homme qui vole pour nourrir sa famille? Faut-il protéger un site naturel contre un projet de construction ou choisir de défendre les intérêts du promoteur? Avant de répondre, le jeune Navajo voudra en savoir plus. Pour discerner le bien du mal, le jeune Blanc, lui, s'inspirera de la législation anglo-saxonne.

Au moment de l'adolescence , ces divergences peuvent perturber l'opinion que l'éléve a de lui-même. Se reconnaît-il dans l'image que lui renvoie son professeur? Dans celle que lui renvoient les autres éléves? Quelle image aura-t-il de lui, à la fin de l'année, si l'enseignant le considére comme un être lent,obstiné,entêté, qui ne réagit pas comme il le souhaiterait, lui qui se voit comme quelqu'un de fidéle à sa famille et aux traditions de son peuple, comme un artiste peut être, un passionné de basket? Combien de temps lui faudra t-il pour être dégoûté de l'école?


                                              ( ...............................................)
Repost 0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 21:39



L'esprit de compétition est l'une des choses les plus
difficiles à acquérir pour les navajos qui veulent réussir
au sein de la culture dominante. Dès le plus jeune âge, les
enfants apprennent que le respect et l'entraide
constituent les valeurs suprêmes.
La sécurité matérielle et sociale du groupe repose sur
cette solidatité qui est elle-même  renforcée à l'occasion des
cérémonies , des soins donnés aux aniamux, du travail
de la terre et des diverses activités familiales.









Le regard que les Dinés portent sur eux est en grande partie
fait d'humilité et d'une juste estimation de la place qu'ils occupent dans la nature. " Il faut se dire qu'on ne vaut pas
mieux qu'un autre, qu'on est quelqu'un d'ordinaire.

Il faut vouloir intégrer nos enseignements et entrer en
relation avec ce qui nous entoure. Tout peut être si simple: il suffit de communiquer avec ce qui nous entoure. "


De leur côté, les jeunes Anglos apprennent trés tôt que la compétitivité est une vertu, et leurs enseignants comptent
sur cet esprit de compétition pour les inciter à acquérir des
connaissances. Ceux qui travaillent dans une école de jour indienne ont dû cependant réviser leur comportement . Ils ont compris qu'en sélectionnant un éléve en raison de ses exellentes performances, ils ne faisaient que provoquer chez lui un immense malaise : un Indien n'aime pas se distinguer du groupe.

Mais les Blancs qui enseignent dans les villes frontaliéres ne
font pas preuve d'autant de délicatesse, ce qui explique que les jeunes navajos puissent se sentir déroutés et bafoués. Ce n'est pas parce qu'un éléve n'a pas l'esprit de compétition qu'il n'est pas perfectionniste et ne cherche
pas à se surpasser. Ce qui le différencie , ce sont les raisons qui le poussent à s'instruire ou qui le dégoûtent de l'école , ainsi que les récompenses et les méthodes d'enseignement qui lui conviennent le mieux.

" Nos jeunes savent observer. Chez eux, ils apprennent à regarder et à écouter. A l'école, c'est différent. La plupart du temps, ils ne comprennent ni les questions qu'on leur pose ni les instructions qu'on leur donne. Alors qu'il suffirait de leur montrer ce qu'ils doivent faire pour qu'ils pigent tout de suite."

Leur apprentissage ne passe pas forcément par l'observation de régles.  ( lorqu'il s'agit de morale, les navajos partent non pas d'idées abstraites mais de ce qu'ils voient....) Gladys Reichard a écrit:

 - Chez eux, la morale n'est pas théorique ou théologique mais plutôt empirique. Elle couvre aussi bien l'attitude d'un individu que l'idéal qu'il cherche à atteindre, les convenances et la loi que les contraintes imposées par la religion. Comme l'Anglo le traite rarement en frére, l'Indien comprend mal qu'un prédicateur puisse affirmer que tous les hommes sont frères ; et pourtant, il partage entiérement cet idéal. Comme l'Anglo complote contre lui et l'escroque, le fait qu'il répéte continuellement que l'honnêteté paie laisse un Indien sceptique.
Peut être ignore t'il que la foi de l'homme blanc en un individualisme farouche admet la concurrence acharnée et qu'elle abandonne l'honnêteté à la religion.-
                                                                                   (....)

Repost 0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 14:36
La maison du bonheur......... une maison d'amour, de rêve , de joie! haute en couleurs - pourquoi pas!-  une maison avec une âme et le coeur de la famille.

Une maison écologique, en bois ou en paille, construite et "imaginée"avec passion !
Une maison dans la montagne, comme pour s'abriter dans une nature vierge, des étendues fleuries ou enneigées, une maison pour rêver , créer son bonheur pour une vie plus saine, plus heureuse, plus chaleureuse!
Une maison avec un jardin aux mille couleurs, un potager pour une alimentation naturelle ...

La maison du Bonheur, celle dont on rêve tous, un jour ou l'autre, un  jour aprés l'autre, petit ou grand...
La maison du Bonheur pour enchanter mes rêves.... qui deviendront peut être réalité! il faut y coire trés fort....
                                                  
                                                                ............................. ET RÊVER..........................


Repost 0
Published by DREAMOKWA - dans Mes Rêves.........
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 18:36
Ce ne sont pas les événements importants , tragiques, qui nous accablent , mais le simple fait d'être indiens, d'essayer de nous accrocher à notre mode de vie, notre langue et nos valeurs, au milieu d'une culture étrangére et dominatrice, d'être iyeska , une sang-mêlé, méprisée à la fois par les Blancs et les Indiens sang-pur, une fille de la forêt égarée dans la ville, obligée de voler dans les magasins pour survivre.

Et, avant tout, d'être FEMME.

Certains hommes des tribus des Plaines considérent qu'une femme n'est bonne qu'à se mettre au lit avec eux ou à s'occuper des enfants. C'est leur façon de compenser ce que leur a infligé la société blanche . Ils avaient, jadis, une solide réputation de guerriers et de chasseurs, mais il n'y a plus de bisons et ce n'est pas trés valorisant de jeter une boite de mortadelle ou parfois un lapin sur la table.
Être un guerrier , compter un coup, se résume aujourd'hui pour certains hommes à casser la gueule à un autre Indien lors d'une bagarre dans un bar.
Autrefois, les hommes se faisaient un nom en se montrant généreux et sages, mais aujourd'hui, sans travail, ni argent, comment pourraient ils se montrer généreux?
Les hommes sont obligés de vivre séparés de leurs enfants pour que les familles puisse toucher les allocations!!!! Alors, certains guerriers reviennent ivres à la  maison et frappent leurs bonnes femmes pour se libérer de leur frustation.
Je sais ce qu'ils éprouvent. Je me sens triste pour eux, mais je plains encore davantage
LEURS FEMMES .



Repost 0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 15:03
Bonne Fête à toutes les Femmes du monde ..

une pensée particuliére à toutes celles qui souffrent,
qui portent toutes les douleurs d'un monde en guerre,
toutes les difficultés d'un pays pauvre et qui regardent avec désespoir leurs enfants mourir de faim,
 toutes celles qui se battent pour que la vie devienne plus belle ,
toutes celles qui travaillent nuit et jour pour un avenir meilleur..

Le Journée de la Femme ne soit pas être une journée commerciale,
sans intérêt pour toutes ces femmes qui n'ont rien et qui souffre;

Une Journée , l'une aprés l'autre, des efforts à faire chaque jour pour que
tous les enfants, jeunes filles, femmes aient droit à de la dignité, le respect, l'enseignement ...
Ne pas se voiler la face, tellement de choses insupportables et inadmissibles de par le monde!


Repost 0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 18:24
..........Ma belle-soeur, Delphine,une femme généreuse qui avait eu la vie dure, a également été retrouvée morte dans la neige. Un ivrogne l'avait battue, lui brisant un bras et une jambe, puis il l'avait laissée, sans secours, mourir dans le blizzard.

Ma soeur Barbara a accouché sous anesthésie à l'hôpital public de Rosebud; quand elle s'est réveillée, elle a appris qu'on l'avait stérilisée sans lui demander son avis. Son bébé n'a vécu que deux heures; elle qui voulait tant avoir d'enfants!

Non! vraiment ce n'est pas facile...

Quand j'étais gamine, au pensionnat catholique de St.Francis, les soeurs se servaient d'un fouet pour nous punir de ce qu'elles appelaient la " désobéissance" . A dix ans, je pouvais boire une demi-bouteille de whisky sans être saoule. Quand j'avais douze ans, les soeurs m'ont frappée parce que je "prenais trop de libertés avec mon corps". J'avais simplement tenu la main d'un garçon.

A quinze ans, j'ai été violée. Si vous avez l'intention de naître, arrangez-vous pour naître blanc et mâle....



                                                                             
Repost 0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 18:03




                                                       
                                                  ( visiteur du jardin , aujourd'hui! )




Un lézard des murailles vient de me rendre visite au jardin....
Trés utile , se nourissant d'insectes pouvant être nuisible aux plantations;
dans votre jardin, vous pouvez construire une rocaille qui lui sera un refuge, et vous aurez ainsi un "avaleur" de nuisibles ... maniére écologique!


Repost 0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 17:57


                                                                                                                                                                                                                                                              Une nation n'est pas conquise tant que le coeur de ses femmes n'est  pas à terre. Une fois que c'est fait, peu importent la bravoure de ses guerriers et la force de leurs armes.
                                                     Proverbe Cheyenne.




Je m'appelle Mary Brave Bird. C'est mon accouchement au cours du siége de Wounded Knee qui m'a valu un nom nouveau , OhitiKA Win , Femme Brave . Puis on m'a planté une plume d'aigle dans les cheveux et on a entonné des chants en mon honneur. Je suis une femme de la Nation Rouge,  une femme sioux. Et ce n'est pas facile.

Mon premier enfant est né au coeur d'une fusillade. Les balles ricochaient sur les murs. Alors que mon nouveau-né n'avait que quelques jours et que les shérifs nous tiraient dessus, je l'ai enveloppé dans une couverture et je me suis enfuie en courant. Plusieurs fois, j'ai dû me jeter à terre et lui faire un bouclier de mon corps tout en priant: < Tant pis si je meurs, mais lui, laissez-le vivre.>

Quand j'ai quitté Wounded Knee, je n'étais pas encore remise de mon accouchement, mais on m'a jetée en prison à Pine Ridge et retiré mon enfant. Je ne pouvais pas allaiter. Gonflés et horriblement douloureux,mes seins sont devenus durs comme des pierres. En 1975 , les agents fédéraux m'ont appliqué le canon de leurs M-16 contre la tête en menaçant de me descendre. C'est dur d'être une femme indienne.

Annie Mae Aquash, ma meilleure amie, avait de beaux enfants. C'était une jeune femme de la tribu des Micmacs au caractére indomptable. Il n'est pas toujours sage pour une Indienne de se montrer trop forte. On a retrouvé le corps d'Annie Mae dans la neige, au fond d'un ravin, sur la réserve de Pine Ridge. Selon le rapport de police, elle était morte de froid, mais elle avait une balle de calibre 38 dans la tête.

Les hommes du FBI lui ont coupé les mains et les ont envoyées à Washington pour l'identification des empreintes.

Ces mains avaient aidé mon enfant à venir au monde ...............




Repost 0

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg