Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:54

LA VIE D'UN PEUPLE

LASSEN PARK manzanita lake Lassen Park et le Manzanita Lake
(Clic sur le Lac pour découvrir le parc.)

Le pays yana se trouve sur les contreforts du Mont Lassen. Traversé par les cours d'eau qui coulent de la montagne vers l'ouest et le sud-ouest , encadré à l'ouest par Sacramento River et au nord par Pit River, il se blottit dans l'angle formé par la rencontre des deux riviéres , sur un territoire d'environ 65 km de large sur 95 km de long. Au sud, sa frontiére passe non loin de Feather River.A l'ouest, elle s'arrête à 10-15 km du Sacramento , en évitant soigneusement la vallée.

 

Les Yana étaient moins nombreux et vivaient d'une façon plus rude que leurs voisins de la COW CREEKvallée, qu'ils tenaient pour des guerriers sans vigueur, sans couarge et sans mordant. Comme les tribus montagnardes du reste du monde, les Yana étaient fiers, braves, ingénieux et prompts, et les Maidu comme les Wintun, qui vivaient dans les terres basses, les redoutaient.

 

BATTLE-creek-falls-2Les contreforts du Mont Lassen ne ressemblent pas aux pentes douces et dégagées qui amorcent la Sierra Nevada. Le mont Lassen fait partie des Cascades, chaîne basaltique , qui est un volcan qui entre parfois en activité. Au-dessous de sept cent cinquante métres, les forêts de pins et de sapins s'éclaircissent , parmi des gorges creusées par les torrents; à cette altitude , on trouve ici et là des prés d'herbe grasse , mais à trois cent métres commence le chaparral, le maquis le plus dense qui se puisse trouver sur les versants occidentaux. C'est une région de violentes pluies hivernales , froide en hiver, brûlante en été, et traversée de torrents qui, phénoméne rare pour la Californie, coulent à plein débit même en été. Ces cours d'eau abondaient en poisson, particuliérement , et les Yana savaient avec précision à quel moment , pour chaque riviére ou creek, les passages étaient les plus importants, au printemps comme à l'automne, et jusqu'où les saumons remontaient.

LASSEN PARKOn peut se demander comment les Yana ont fait pour subsister dans un pays si ingrat. Il est bien vrai qu'ils menaient une vie précaire et qu'ils n'avaient jamais assez  à l'intérieur de leurs frontiéres. Ils battaient la campagne , chassaient jusqu'aux sources de Cow Creek, de Battle Creek, d'Antilope Creek, de Mill Creek et de Deer Creek, et jusqu'au Mont Lassen, qu'ils appelaient  Waganupa, le pzetit Shatsa, et qui était leur point de repére et leur borne-frontiére.

Ils entretenaient d'importants rapports d'échange avec leurs voisins. On venait deMILLcreek-falls-3 l'extérieur dans les prés salés des Yana se réassortir pour une saison en sel "noir" , un sel que les Yana recherchaient particuliérement comme condiment. De leur côté, les Yana allaient à la pêche et à la récolte des glands sur les territoires de leurs proches voisins.  La vie était dure et incertaine, et quand c'était nécessaire , il fallait savoir se battre pour elle. 
C'était dans l'ordre des choses.

Jusqu'à ce que les Blancs soient venus les encercler , les Yana menaient peut être une vie précaire ; il reste que l'ensemble de leur territoire , 6 000 km2, leur appartenait , sans contestation possible , et que, quand ils éprouvaient le besoin d'en franchir les limites, c'était en amis bienvenus ou en ennemis, pour piller et se battre, mais toujours face à leurs pairs. Le courage et la fierté des Yana étaient d'une nature moins tapageuse  que ceux des Indiens des Plaines. C'étaient ceux du résistant, du guerillero. Les Yana avaient survécu dans des circonstances difficiles en faisant appel à une tactique de surprise, de rapidité, de clandestinité. Cette même tactique , aux mains d'ISHI et de son petit groupe, devait prolonger d'un demi-siécle l'histoire des Yana, contre une supériorité adverse écrasante.
mont shatsa 2
Le monde où naquit ISHI était réglé par l'antique rythme yana des jours et des nuits, par la progression ordonnée et répétée des lunes et des saisons. 
Bien qu'il ait été trés jeune à l'époque où il connut cet univers dans sa plénitude et son authenticité, ISHI le revécut toujours avec nostalgie , amour et souffrance... 
( à suivre)


Avant de parler de la vie d'ISHI à San Francisco, je pense qu'il fallait vous donner le moyen de vous situer , de vous laisser imaginer leur lieu de vie et l'étendue de leur territoire...
Chose faite! des bisous à tous... SAN FRANCISCO 1911

Partager cet article

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article

commentaires

anne laure 26/02/2010 22:52


bel article ou j'ai appris plein de choses interessanntes
je suis allée voir le parc !!!! ou j'aimerai bien aller me balader !!
gros bisous
anne laure 


Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg