Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 01:51

Des lieux de mémoire, dont certains ont tout perdu sauf leur nom jalonnent l'immense continent d'est en ouest. Comme le pressentait au siécle dernier le poéte Walt Whitman, la présence indienne aux Etats-Unis demeure inscrite dans la topographie d'un pays à jamais résonnant des noms des Premiers Américains.

< Il y a des lieux que l'Histoire ne peut atteindre.>
Norman Mailer

-------------------------------------
NM SANTA FECertains lieux échappent à l'Histoire , mais se prêtent à la poésie, à l'expérience initiatique . Tels sont les lieux d'exeption qui, aujourd'hui encore, aux Etats-Unis , ont conservé une empreinte indienne. Ces lieux rares qui, au détour d'un chemin,
se révélent au voyageur tout en le révélant à lui-même, peuvent n'inspirer qu'indifférence à l'historien , mais ont marqué de leur sceau le coeur des écrivains, des artistes et des poétes.
C'est Taos, au Nouveau-Mexique, village indien millénaire,pôle d'attraction de nombreux artistes , en lequel D.H.Lawrence décelait la qualité de " l'inaltérable" , d'un site envoûtant où le voyageur se sent enfin " arrivé" ; c'est l'étrange intensité du nouveau-Mexique , " pays de magie " où, comme l'écrit Yves Berger , " l'esprit indien" est présent partout, "où l'espace entre en vous et vous donne l'impression que vous êtes immense à l'intérieur de vous-même" .
Ce sont les grands déserts d'Arizona , où la nature semble avoir échappé au temps et conserve une altérité qui renvoie à l'Amérique d'avant la Conquête.


Mais c'est aussi la majesté immaculée de certains paysages navajos, chers au coeur du poéte kiowa Scott Momaday, qui recélent par endroits la révélation de la nature absolue. C'est encore le mystére des grands espaces sioux, martelés par les pas des "danseurs du soleil" , immortalisés par le peintre Georges Catlin. Ce sont les villages perdus, égayés par le rythme multicolore des danses rituelles , qui font un moment oublier la misére environnante, dans la ferveur collective, au-delà des grandes solitudes des Badlands, parmi les vastes prairies d'herbe haute. 

La force des paysages américains, c'est aussi l'empreinte d'un passé qui n'est MINNESOTAéteint que dans la mémoire des hommes et que la nature a secrétement préservé. Comme le suggérait paradoxalement, Williams Carlos Williams, "l'Américain moyen est un Indien", un Indien qui aurait perdu son environnement naturel pour un univers industriel, mais qui, par son appartenance au sol américain, n'échappe pas à l'aimant des lieux de mémoire. 


La plus évidente illustration en est la carte des Etats-Unis qui est une évocation muette de l'Amérique indienne.
Plus de la moitié des états portent des noms qui n'ont rien d'anglo-saxon : 

ARIZONA drapeauAlabama, du nom d'une tribu muskogee; 
Arizona, dérivé du papago, qui signifie "petite source";
Connecticut, d'un nom mohegan , pour "longue riviére";
Minnesota, d'un mot sioux désignant , "l'eau trouble"....
Quant à l'Oklahoma , lieu d'exil puis terre d'adoption pour de nombreux Indiens , son nom veut dire en choctaw " terre des hommes rouges".
La liste est longue... et la mémoire s'attache  à certains termes  particuliérement évocateurs
.

 



Mais ils sont rarement commentés dans les livres d'histoire ; que reste-t-il , par exemple, des Algonquins Abenakis ou " peuple du pays de l'aube" sinon la poésie de leur nom? Et rares sont les missionnaires qui firent grand cas de l'orenda, mot iroquois, dépourvu d'équivalent exact dans d'autres langues , qui désigne l'esprit et l'essence mystique qui unit tous les éléments de la Création.  

Nombreux sont les mots qui ont ainsi été oubliés ou détournés de leur contexte. Il y a l'hôtel " Algonquin", la voiture " Cherokee"... et qui pense à un chef indien quand retentit le nom de Seattle dans un aéroport?



FENNIMORE KOOPEREn revanche, d'autres termes semblent s'être gravés à tout jamais dans la mémoire. On pense en particulier à Mohican, terme né de l'imagination de Fennimore Cooper, qui s'inspira de deux groupes existants, les Mohegans et les Mahicans, pour forger une appellation nouvelle et concevoir des Indiens à sa guise.
Si " le dernier des Mohicans" a amplement fait rêver, le mythe de l'extinction ds premiers habitants du Nouveau-monde lui doit aussi beaucoup. Qui veut entendre dire que le dernier des Mohicans n'est pas mort? et que quelques dizaines de Mahicans vivent encore dans le Connecticut ?

La fiction l'emporte ici sur la réalité : au fil des siécles, l'imaginaire a pris le relais des faits hsitorique et le stéréotype a remplacé le large éventail des réalités humaines.


WESTERN cinema
Le passé auquel renvoient ces noms a été expurgé des fantômes des Premiers Hommes grâce à des mythes fondateurs, il a été réinventé à mesure que la réalité indienne glissait dans l'oubli et était remplacée par le mythe du Peau-Rouge. Conforté par l'adhésion enthousiaste de tous ceux qui rêvaient d'une Amérique fabuleuse qu'ils n'avaient jamais vu, le mythe de l'Indien s'est peu à peu imposé partout et a finalement investi le monde de l'enfance , s'ancrant ainsi encore plus profondément dans la mémoire. C'est grâce à la force et - curieusement - à la séduction de ce mythe , qui basculait pourtant souvent dans la simple caricature, que les Indiens n'ont jamais disparu de la mémoire collective. C'est à cause de lui qu'ils ont  pendant longtemps cessé d'exister en tant qu'êtres humains à part entiére dans le regard des autres.( à suivre)


CINEMA CLAC

Terre Indienne -Collection Autrement -  





Partager cet article

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article

commentaires

Renard 25/02/2010 18:21


C'est pourtant vrai pour les noms des états!!! Incroyable comme certains oublient ou passent sous silence ce qui les dérange...

Pour répondre à ton com, des amis ou des blogueurs me prêtent une photo que je ne connaissais pas, et je "divague" dessus.. C'est ma façon de fonctionner

Bises du jour à toi Dreamokwa 


Marie dite la Joconde 25/02/2010 14:40


merci à toi pour ce reportage; c'est vrai que ,parfois on ne se pose pas de question ! l'histoire conditionne le présent et le futur!
bonne journée


Dreamokwa - PTEWI 25/02/2010 16:05


.. en effet Marie, et si nous pouvons façonner le présent pour un avenir meilleur... ouaaaaa! je pense qu'il y a beaucoup à faire mais quand je visite les blogs, je me rends compte que nous
sommes beaucoup à désirer du Meilleur!
bonne fin de journée, toksa ake


Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg