Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 19:07

Le Cercle des Anciens de Patrick Van Eersel et Alain Grosrey

- des hommes -medecine du monde entier autour du dalaï lama -

 

(...) Les délégations débarquent les uns aprés les autres; nous découvrons les premiéres dès le petit déjeuner du 24 avril...

 

Voici la forte délégation des Amérindiens ...pardon, des " enfants -de- la- nature" d'Amérique . A vrai dire, pour être " sémantiquement correct" jusqu'au bout, il faurait parler des << hommes-de-connaissance, héritiers des traditions de ce continent parfois appelé " l'île de la Tortue" et que les envahisseurs européens décidérent d'appeler "Amérique", aprés l'avoir d'abord confndu avec l'Inde >> ... Mais, bon, acceptons les compromis. L'essentiel est de ne pas écraser la PERCHES AU CLAIR DE LUNEdiversité  des cultures et des expériences sous un seul et même laminage terminologique.

 

Donc, les Américains sont une vingtaine et ils rient volontiers. Ils ont visiblement l'habitude des symposiums et des colloques. Ce n'est pas comme les Africains du Kenya que tout le monde regarde avec commisération. A peine visibles sous des montagnes d'anoraks, ils semblent figés de peur et de froid. Ceux-là sont les représentants de la tradition rendillé, des pasteurs nomades des hauts plateaux kenyans, cousins des Masaïs. Le chef de leur délégation, Monté Wambilé, détenteur du bâton sacré que jamais il ne quitte - car celui-ci relie la Terre au Ciel - , n'avait pas une seule fois, depuis sa naissance, quitté ses territoires de transhumance. Il ne connaissait même pas Nairobi, la capitale. En un mois, il a franchi des siécles et découvert coup sur coup , dans un monstrueux télescopage spatio-temporel : la vie urbaine moderne, l'avion, Paris, l'autoroute, les Alpes, et maintenant le froid... On entend des anglophones murmurer : " Cultural choc ". Et l'on se demande si le malheureux va pouvoir s'en tirer,s'adapter, en si peu de temps.

 

VILLAGE MASAÏSEh ! Comment distinguer la sollicitude vraie de l'inacceptable paternalisme , faire la différence entre la compassion et la commisération ? Que le lecteur se rassure : dès le surlendemain, alors que certains d'entre nous en sont encore à s'apitoyer sur son sort, Monté Wambilé  ouvrira soudain en grande pompe les rituels de l'après-midi , nous faisant participer à une bénédiction formidablement rythmée, et donnant à tous la preuve d'une étonnante capacité à se mouvoir dans l'espace-temps et à y entrainer les autres.

 

Ce sens que les maîtres d'arts martiaux japonais appellent le ma.

Un mot intraduisible en français : à la bataille , le guerrier qui a un bon ma peut éviter les coups de sabre et même danser entre les balles; celui qui ne l'a pas est un homme mort. La notion de ma peut s'appliquer à tout. Selon Derrick de Kerckhove, directeur du programme McLuhan de l'université de Toronto, c'est l'irruption de la perspective, c'est-à-dire , en un sens, la dictature de l'oeil et des points de vue qui, à la Renaissance , a commencé à faire perdre aux modernes leur sens du ma . Les peuples primordiaux , explique de Kerckhove, n'ont pas de points de vue, mais des points d'être.

 

La différence ? Un moderne, égaré dans la forêt et ne trouvant plus le chemin du village, dit: < Nous sommes perdus >. Etonné, son guide iroquois lui répond: < Nous non, nous ne sommes pas perdus, puisque nous sommes là. C'est le village qui est perdu! > Et le successeur de Marshall McLuhan de prophétiser : avec l'irruption de l'audiovisuel, du virtuel et d'Internet, bref de tous les outils de la postmodernité, nous retournons d'une certaine façon au ma archaïque des points d'être. Voire...

 KARMA LING

 

Le 24 avril au soir, Lama Denys Teundroup invite toutes les délégations à une petite cérémonie d'accueil dans l'un des temples bouddhistes installés au sein de l'ancienne chartreuse. Entourés de la beauté toujours surprenante du décorum tibétain - tellement plein et pourtant jamais lourd- une quinzaine d'Anciens reçoivent un kata , une écharpe de soie blanche tibétaine, des mains du directeur de l'institut Karma Ling qui, pour cette premiére manifestation de bienvenue, indique nettement dans quel esprit il a organisé la Rencontre Inter-Traditions : ouverture, tolérance, et non-interventionnisme.Pas question, pour lui, de prendre d'autre initiative que de mettre à la disposition des différentes délégations un espace et un temps où elles pourront , si elles le désirent, se rencontrer et échanger. Il se refuse à intervenir davantage. A elles de jouer !

(...)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans TRADITIONS amérindiennes
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 08:15

Début Octobre, je vous confiais mes coups de coeur

pour les fleurs de l'année suivante !

 

Photo LO 1896La Tulipe Super Parrot est magnifique , j'ai décidé de rajouter quelques bulbes cet automne , pour créer un massif de ces "petits choux fleuris"....

 

 

 

L'Allium Mount Everest est superbe, tout aussi Photo LO 2481surprenante que la tulipe... donc, je vais re-planter des bulbes  à l'automne ,pour découvrir au printemps prochain , une rangée de "belles perles " qui me ravissent bien plus qu'un certain collier !?

 

 

 

 

 

 

SI LA VIE N 'EST QU' UN PASSAGE
SUR CE PASSAGE AU MOINS SEMONS DES FLEURS.

Michel de MONTAIGNE
Photo LO 1988

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 12:56

" Le monde d'Avatar en VRAI " ...

ce titre ne laisse pas indifférent,

surtout aprés avoir découvert le film " AVATAR " !!!

 ARUANA

CLIC sur le drapeau d'ARUANA : lien direct

 

 

Pourtant, des hommes se battent tous les jours, depuis plus de 20 ans

pour sauver la forêt d'Amazonie , leurs traditions, leur mode de vie...

CAUSE

la construction d'un certain barrage : "le Belo Monte" qui va détruire

des centaines de km2 de forêts , empoisonné la terre et l'eau, 

tué le Vivant : végétal, animal , minéral...

 

RAONI se bat depuis longtemps pour sauvegarder Sa terre, son Monde ,

coude à coude avec de nombreuses autres tribus qui s'impliquent tout autant, quitte à  déclarer la guerre à l'Homme Blanc !

 

( cette vidéo est de mauvaise qualité d'images mais elle vaut le coup ! )

 

 

L'Homme Blanc va t-il  enfin

 COMPRENDRE, ENTENDRE,

 ECOUTER, VOIR....

 

 

AVATARJe laisse la parole à ses hommes

pour qui j'ai une immense admiration

nous leur devons LE RESPECT ...

 

RESPECTER NOTRE TERRE MERE EST UN MESSAGE QUI SE TRANSMET DEPUIS DES GENERATIONS EN PAYS AMERINDIEN...

INDIENS D' AMAZONIECLIC sur la photo " Harmonie" pour visionner " Le monde d'Avatar en vrai" ,

émission diffusée le 17 mai ( vidéo pour 1 semaine , 50secondes de PUB !!! SORRY...)

 

 

 

ALORS, POURQUOI  PAS NOUS ?????

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 14:06

 

 

GEANTdessin-v-thulden-geantIl y a très longtemps vivait dans les forêts qui bordent l'océan

un géant maléfique qui adorait tuer les êtres humains.

Il se délectait de leur sang, mais ce qu'il aimait par-dessus tout,

c'était leur coeur.

Malheur à celui qui se trouvait par mégarde sur son passage .

Il avait à peine le temps de crier que déjà le génat l'avait attrapé,

 empoigné et dévoré.GEANTdessin-v-thulden-geant

Souvent les guerriers de la tribu s'étaient réunis pour savoir comment se débarasser de cet être malfaisant, mais aucun n'y était parvenu.

 

La légende disait qu'il fallait pour cela lui percer le coeur. Le probléme, c'est que son coeur n'était pas à sa place habituelle et on ignorait où il se trouvait.

 

Il y eut pourtant un jour un guerrier très brave

qui décida de tenter l'aventure.

 

< Je crois savoir comment tuer ce monstre.> dit-il.

 

FEU DE BOIS qui crépiteIl alla à l'endroit où l'on avait vu le géant pour la derniére fois.

Il s'allongea sur l'herbe et fit le mort.

Quelques instants après, la terre se mit à trembler et le géant arriva.

En apercevant l'homme allongé, il dit à voix haute:

 

< Ces hommes me rendent la vie bien facile. Je n'ai même plus besoin de leur courir après pour les tuer; ils viennent mourir sur mes terres. >

 

Il toucha le corps du guerrier.

< Voilà qui est parfait, s'écria-t-il . Cet homme-là est encore chaud.MOUSTIQUE nectar

Je vais me régaler. Je suis impatient de lui rôtir le coeur.>

 

Il jeta l'homme sur son épaule, et celui-ci laissa pendre la tête ,

 comme s'il était mort.

 

Le géant l'emporta dans sa cabane et le posa devant le foyer.

Mais voyant qu'il n'avait plus de bois pour allumer son feu,

il sortit en couper quelques fagots.

Dès qu'il fut sorti, le guerrier se releva et attrapa le gros couteau

à viande qui pendait au bout d'une corde.

Juste à ce moment-là arriva son fils.

C'était un géant , mais il était encore petit.

L'homme lui mit le couteau sous la gorge et le menaça:

 

FEU DE BOIS qui crépite< Dis moi vite où se trouve le coeur de ton père. Parle,

sinon je te tranche la gorge! >

 

Effrayé, le fils du géant balbutia:

< Ne me tuez pas, ne me tuez pas ! Le coeur de mon père

est dans son talon gauche. >

 

Le guerrier le relâcha et le garçon s'enfuit en hurlant.

En entendant ses cris, le géant se précipita vers la cabane.

Mais dès qu'il en eut passé le seuil,

le guerrier lui planta le couteau dans le talon.

Le géant poussa un terrible hurlement et s'effondra dans

un épouvantable fracas.

 

Il était mort ! Il était mort mais il parlait encore :MOUSTIQUE nectar

< Même si tu m'as tué, sache que j'aurai ma vengeance.

Je continuerai à vous dévorer , toi et tous les autres humains,

 jusqu'à la fin des temps.>

 

<C'est ce que nous verrons ! répliqua le guerrier.

Quand j'en aurai fini avec toi, tu seras incapable

de manger quoi que ce soit.>

 

Il découpa le corps du géant en morceaux et

les fit brûler un à un dans le grand feu.

FEU DE BOIS qui crépite

Puis il ramassa toutes les cendres , sortit dans la forêt et

les éparpilla aux quatre vents avec un sourire satisfait.

 

Mais aussitôt, chaque poussiére de cendres se changea en moustique... un gigantesque nuage de moustiques.

 NUAGE DE MOUSTIQUES

Et l'homme entendit une voix qui provenait du centre de ce nuage.

 

Elle ricanait et disait:

< Je tiendrai ma promesse. Comme je te l'ai juré, je vous dévorerai,

vous les êtres humains, jusqu'à la fin des temps. >

 

Au même moment, l'homme sentit la brûlure d'une piqûre, et un moustique se mit à lui sucer le sang.

 MOUSTIQUE nectar

Puis d'autres moustiques firent de même. Et l'homme commença à se gratter.

                                 - - - - - - - - - - - - - -

 

... d'après un conte des Indiens Algonquins des Grands Lacs ...

 

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Contes et Légendes
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 22:52

Je vous présente mon papa et" Ptewi " , immortalisés lors d'un repas de famille ...

les 21 ans de Lison fin Septembre2009 !

... nous sommes venues pour une visite médicale, on en profite pour charger la voiture de "surprises" , Lison déménage dans peu de temps !!

EN-CO-RE UN!!!! lol

 

 

1356

 

Il fait doux à Marseille, contraste avec "mon chez moi" ... même si la météo prévoit des températures en hausse pour demain ;

espérons-le , retour au tipi , et ,un beau WE enfin... ça ne serait pas du luxe!

 

DES BISOUS                           TOKSA AKE

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 07:35

Au-delà de nulle part .....

                               de Jacques Attali ( roman)

 

 

AU DELA DE NULLE PARTDans une semaine, la cométe Swift-Tuttle entrera en collision avec la Terre et provoquera une explosion un milliard de fois plus puissante que celle qui détruisit Hiroshima. Toute forme de vie disparaîtra.

 

Tel est le message que reçoit un jeune Américain sur Internet. Un message prétendument venu de 2126 , une semaine avant l'impact.

 

Ce scénario apocalyptique n'est pas fantaisiste : cette énorme cométe frôlera effectivement la Terre le 14 août 2126 et le pire n'est pas impossible.

 

Son interlocuteur lui lance un appel au secours: lui seul, explique-t-il, peut sauver la planéte, s'il découvre à temps et transmet aux hommes du futur les secrets de la plus vieille tribu d'Amérique : les indiens HOPIS.

Quelles sont les relations entre une future Apocalypse et les plus anciens mythes indiens ? Peut-on venir nous parler depuis l'avenir ? Que ferait l'humanité confrontée à l'imminence de sa disparition ? Cette cométe n'est-elle qu'un symbole de la folie des hommes ?

Une jeune Indienne semble avoir la réponse à toutes ces questions.

 

Roman d'amour, récit d'anticipation, charge politique, machinerie policiére, suspense métaphysique : ce livre est tout cela à la fois. Mais aussi initiation aux rituels et enseignements d'une des plus profondes sagesses de tous les temps, dont la disparition ferait basculer la vie au-delà de nulle part.


 

KACHINA Palhik Mana-le jeune fille papillon

 

 

 

 

Le peuple Hopi a créé l'une des plus profondes cultures de la planéte.

Qu'il trouve dans ce roman l'expression de mon admiration

et de mon respect

 

J.A.

 

 

 

 

 

 

En couverture de son livre , J.A.

a choisi une poupée KACHINA :

Palhik Mana , Jeune fille-papillon.

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 18:12

 

Photo LO 2327Cette plante aromatique est réputée pour ses propriétés médicinales autant que pour sa valeur culinaire. Elle a en effet de nombreux usages en cuisine ; toutefois, étant donné sa forte saveur, il est conseillé de l'utiliser seule plutôt qu'avec d'autres herbes. (photo: sauge du jardin)

 

Fraîche ou séchée, elle convient particuliérement aux marinades, aux plats en sauce et aux viandes grasses, qu'elle rend plus digeste.

La sauge est souvent utilisée avec le porc, le canard, les abats et le foie.

 

 

L'herbe Sacrée.

La Sauge, qui contient des substances trés actives, a été créditée, tout au long de l'histoire, du pouvoir d'augmentater la longévité et d'entretenir la mémoire des personnes âgées.SAUGE

Du reste, le nom latin de la sauge, salvia, vient d'un mot signifiant " soigner, sauver " et les Roamins la considéraient comme une plante sacrée. D'ailleurs, on l'appelle encore herbe sacrée dans certaines régions. En infusion, elle était utilisée pour guérir la fiévre et stimuler le systéme nerveux.

 

Au jardin.

La plante est originaire de la Méditerranée, mais elle pousse bien aussi sous desPhoto LO 2457 climats plus froids, même cultivée en pleine terre. Ses feuilles, d'un gris-vert doux, dégagent une odeur caractéristique. Ses fleurs sont petites et généralement mauves, mais il existe aussi des variétés à felurs roses et blanches.

Les abeilles, qui les butinent volontiers, en tirent un miel très recherché.( photo: sauge du jardin) 

Salvia officinalis compte une demi-douzaine de variétés, dont les feuilles vont du vert-gris au pourpre, avec parfois un panache blanc ou rose. 

Parmi celles-ci, la sauge pourpre ( purpurescens) partage les qualités culinaires de la sauge commune, mais a une plus grande variété de propriétés médicinales. La sauge existe également à l'état sauvage. Elle a les mêmes propriétés médicinales que la sauge cultivée, mais celles-ci sont beaucoup moins actives.   

 


UTILISATIONS

 

Culinaire : Utilisez les feuilles pour donner un goût original au porc, au veau, au gibier ainsi qu'aux farces pour les volailles. Quelques fleurs de sauge assaisonnent très bien les salades, de même qu'elles aromatisent l'huile et le vinaigre. La sauge hâchée, mélangée à du fromage frais ou du beurre, donne des sauces originales.

 

Médicinale : La sauge pourpre peut être prise en infusion au premier signe de toute infection respiratoire. Elle adoucit les inflammations de la bouche et de la gorge ; elle est afficace en gargarisme. Elle agit également contre la fiévre et la transpiration.

 

Cosmétique : Une infusion de sauge en rinçage après un shampoing donne de jolis reflets aux chevaux gris ou foncés et évite les pellicules.

 

Domestique : Brûlez des feuilles séches ou faites-les bouillir dans de l'eau pour désodoriser l'air ambiant. La sauge séchèe, en pot-pourri ou en sachets dans les armoires, éloigne les insectes.

 

ATTENTION = bien que de petites quantités de sauge en cuisine soient sans danger, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas en prendre ; par ailleurs, la sauge contient une substance qui peut déclencher des crises chez les épileptiques.


Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 00:42

ISHI hutte native

 

   Wawunupo mu tetna :

 la Cachette de l'Ours Grizzly

 

 

 

Dans le village proprement dit, on n'avait pas touché aux arbres, se contentant de dégager quelques espaces entre les buissons, de telle sorte que le camouflage était presqaue total. Des sentiers à peine marqués réunissaient les maisons, et encore cheminaient-ils presque partout sous le feuillage. La construction la plus à l'est était une toute petite hutte faite de perches nouées ensemble et tendues de branches de laurier. En forme d'A , elle avit l'air d'un arbre , avec ses branches habilement disposées... En aval de la premiére hutte se trouvait un grand pin à l'ombre duquel on avait creusé un "réservoir" rectangulaire d'un métre vingt de longueur et de profondeur, qu'on bourrait de neige l'hiver pour avoir de l'eau sous la main. Le sentier qui serpentait à travers le village passait devant un énorme laurier qui s'étalait au ras du sol, et menait à une deuxiéme cabane, faite d'un châssis de bois flotté tendu de vieilles toiles à bâche prises à des chariots et durcies par la fumée. C'était là qu'on fumait le saumon et qu'on préparait le charqui , les longues laniéres de viande séchées au soleil. Au nord du fumoir, sur un sentier divergent, se trouvait la cuisine, une hutte abritant le foyer, les pierres à broyer les glands, les paniers et les pierres de cuisson, les cuillers et les spatules. Construite dans un creux peu profond,elle était couverte d'un toit de broussailles qui faisait écran contre le soleil et la pluie, mais dont le rôle principal était de diffuser la fumée pour l'empêcher de s'élever en une spirale bleue révélatrice. Photo LO 2427

Un autre sentier menait à une autre construction en A, solidement liée avec des bandes d'écorce et recouverte de laurier. C'était l'habitation principale, la mieux construite et la mieux camouflée, et la taniére du vieux grizzly en faisait partie. Malgré l'espace restreint , c'était un endroit où les 5 survivants pouvaient se tenir et dormir au sec et au chaud quand il faisait froid et que la tempête faisait rage dehors. C'est là qu'on gardait les capes d'ours ou de raton laveur et les couvertures de peaux de lapin.

Non loin de la maison d'habitation, il y avait encore une retraite ombreuse qui était l'atelier d'ISHI. C'est là qu'il fabriquait ses arcs et ses pointes de flèches.

 

Rien ne trahissait que Wowunupo fût occupé...

Les lunes de brume, de nige, du renouveau, de chaleur et de récolte arrivaient et passaient. A la premiére lune de la récolte, les 5 clandestins se rendaient furtivement à Waganupa, en une expédition difficile et risquée qui leur permettait d'échapper à la chaleur sans un souffle du canyon et de remplir leurs paniers dans la haute montagne. Personne ne les vit jamais au cours de ce déplacement annuel.

 

Dans le ranch des Speegle, au mur de la cuisine, les feuilles de l'éphéméride s'envolaient une à une, et le vieux calendrier fut remplacé douze fois.

 

Les 5 vivaient toujours dans la cachette de l'Ours: ISHI, sa mère, sa soeur , un vieillard  et un homme plus jeune, ces deux derniers sans lien de parenté avec les trois premiers.

Puis le plusjeune mourut ; dans les derniéres années de la retraite, les 2 vieillards ne durent jamais s'éloigner beaucoup du village, tandis qu'ISHI et sa soeur parcouraient les creeks et les montagnes, pêchant, cueillant, posant des piéges, chassant et ramassant tout ce qu'ils trouvaient. Vers la fin de 1906 , une cabane reçut la visite d'un cambrioleur; les rumeurs sur les Indiens sauvages reprirent de plus belle. On n'en avait vu aucun , pourtant, mais l'alerte était donnée. Quelques mois aprés, la compagnie d'électricité Oro Light and Power, envisageant la construction d'un barrage, envoya des techniciens sur place pour étudier la réalisation d'un canal ; dans la fin d'aprés midi du 9 novembre 1908, deux ingénieurs remontaient vers le camp, sans parler et en marchant silencieusement, lorsque arrivés à une crique sablonneuse , ils virent un Indien nu qui pêchait au harpon sur un rocher situé en plein milieu du courant.

Cet Indien était ISHI.

Photo LO 2434 

Une seule personne au camp  écouta leur récit avec attention - les autres se moquérent en les traitant de tenderfeet ( des bleus) - c'était le guide qui accompagnait les techniciens. Le lendemain matin, il descendit la rive sud du creek; il avait déjà fait un certain chemin quand une fléche siffla au-dessus de sa tête. Il fit demi-tour, ses soupçons confirmés et rejoignit l'équipe. Les géométres-arpenteurs qui dégageaient le tracé du canal le long de Deer Creek,le tracé qui les menait à travers le surplomb sur lequel était bâti  Wowunupo . Le même jour, à dix heures, l'équipe déboucha en plein dans le village. Ces habitants avaient certainement observé l'inquiétante activité ; en cas de découverte, ils avaient leur plan... Les Blancs ne virent pas ISHI ce matin-là, mais ils aperçurent le temps d'un éclair sa soeur et le vieil homme s'appuyant sur elle.

Les Blancs fouillérent le villag et trouvérent la mère d'Ishi sous un tas de peaux et de guenilles. Son visage était creusé de rides profondes, ses chevaux blancs étaient trés courts, en signe de deuil, elle semblait partiellement paralysée, et ses jambes étaient enveloppées de bandes de peaux de daim.

Elle tremblait de peur devant eux; ceux -ci essayérent de lui parler...

Le guide lui demanda avec compassion : " Muy malo ?"

"Malo, Malo" répéta-t-elle alors. (...)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:29

La force du CYGNE est d'accueillir la grâce du changement.

CYGNEParce qu'il se soumet au plan supérieur du Grand Esprit et ne s'oppose pas à la force divine, le " vilain petit canard " devient un cygne gracieux.

Comme il est prêt à accepter cette grâce, il lui est permis de voir dans le temps du rêve, l'espace qui se situe au-delà du monde de l'illusion sensorielle.

 

Les personnes qui disposent de sa force ont la capacité de voir l'avenir car elles acceptent le plan de la force divine.

Le cygne enseigne comment mettre en adéquation la conscience avec tous les niveaux de l'être et comment développer l'intuition.

Il est important d'accepter les facultés que l'on a de voir dans l'avenir.

 

 

 PLUME DE CYGNE peint à la main

CLIC sur ces superbes peintures sur plumes.... un artiste talentueux ! 

Un article sur "les plumes du Cygne" dans ce blog ...

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Totems - Les Astrologies
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 12:00

AMITIE carte modéle

 

  En regardant rapidement  les sens les plus courants du terme AMITIE , on peut constater que, dans la plupart des cas, il est fort éloigné de ce que nous voulons signifier quand nous parlons du sentiment que nous portons à un véritable ami.

 

Un des premiers sens évoque les relations. La plupart de ceux que nous considérons comme des amis, ne sont, en réalité, que des connaissances. C'est-à-dire des gens qui ne nous sont  pas indifférents, comme l'est la masse confuse des " autres " . Nous connaissons leurs idées, leurs problémes, nous nous sentons avec eux des affinités, nous nous adressons à eux pour leur demander de l'aide et nous les aidons volontiers à notre tour. Nous entretenons avec eux de bons rapports qui ne peuvent toutefois pas être confondus  avec l'intimité profonde que nous réservons à nos vétitables amis; nous ne leur faisons  pas partager nos soucis les plus personnels. Nous n'éprouvons pas une joie particuliére lorsque nous les rencontrons et nous n'avons  pas spontanément envie de leur sourire. Si d'aventure ils remportent un succés ou sont l'objet d'une distinction , s'ils ont de la chance dans leur vie, notre bonheur n'est pas aussi fort que s'il s'agissait de nous. Souvent même, dans cette sorte d'amitié, il y a  la place pour l'envie, la médisance, la rivalité. Parfois, cette cordialité de façade masque une réalité faite de conflits, voire une ambiguïté radicale. Bien sûr, ces relations ne nous sont  pas étrangéres, elles nous sont même très proches. Mais pourquoi parler d'amitié quand il s'agit de liens affectifs si éloignés de ce sentiment ?

C'est là une utilisation impropre de ce terme. Elle était considérée comme telle UN AMIdans le passé, elle l'est encore aujourd'hui .

 

Le second sens peut être la solidarité collective. Une distinction s'impose ici, que l'on retrouve du reste dans l'Antiquité; il existe un type d'AMITIE née de la solidarité qui implique que tous ceux qui sont du même bord que nous sont des amis.Ainsi en cas de guerre : d'un côté sont les amis, de l'autre les ennemis. Cette solidarité n'a aucun caractére personnel; celui qui porte le même uniforme que moi est mon ami quoique j'ignore tout de lui. A cette catégorie appartient la solidarité qui lie les membres d'une secte, d'un parti, d'une Eglise. Les Chrétiens se nomment mutuellement frères ou amis, les socialistes camarades , les fascistes compagnons. Il ne s'agit pourtant, là encore, que de liens collectifs et non de rapports étroitement personnels.

 

DES AMISLe troisiéme sens concerne les relations socio-professionnelles . On peut parler de relations personnelles quoique basées sur la fonction sociale. L'amitié ici se noue en fonction des intérêts; c'est celle des associés en affaires ou celle des hommes politiques. L'affectivité y entre pour peu de chose. Elle ne dure qu'autant que dure l'intérêt à sauvegarder. La plupart des relations entre collégues, des rapports de voisinage et des rapports de travail entrent dans cette catégorie.

 

 

Le quatriéme sens recouvre la sympathie amicale. Nous en arrivons enfin aux liens avec des personnes que nous aimons fréquenter , qui nous sont sympathiques et que nous respectons. Néammoins, ici encore, nous ne parlerons d'amitié qu'avec la plus grande prudence car il ne s'agit souvent que d'états affectifs passagers et superficiels.

 

Que devons-nous comprendre alors par amitié??????????? 

 

( de Francesco Alberoni: l'Amitié )

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg