Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 12:15

L ARRIVEE DU PRINTEMPS

 

Bonjour, Bonjour les pâquerettes, les tulipes et le lilas....

De belles journées s'annoncent , je vous souhaite Que du Bonheur !!!!

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 08:51

Photo LO 1819Te voilà, rire du Printemps !

Les thyrses des lilas fleurissent.

Les amantes qui te chérissent

Délivrent leurs cheveux flottants

 

Sous les rayons d'or éclatants

Les anciens lierres se flétrissent.

Te voilà, rire du Printemps !

Les thyrses de lilas fleurissent.

 

Couchons-nous au bord des étangs,

Que nos maux amers se guérissent !

Mille espoirs fabuleux nourrissent

Nos coeurs gonflés et palpitants.

Te voilà, rire du Printemps !

 

Théodore de Banville - " Le Printemps " 1875

 

FLEURS DE MONTAGNE

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 17:51

Signification du terme < medecine >

 

Aprés une interprétation de la Roue et du Cercle ; nous ne nous sommes pas encore penchés sur le sens du mot " medecine " . Chez les Amérindiens, ce terme revêt une signification très particuliére et désigne bien plus qu'une simple substance capable guérir et de faire recouvrir la santé. La " medecine " d'une personne indiquait en effet son énergie, placée sous le contrôle de l'esprit , et donc de son pouvoir.

Ainsi, la medecine de la Roue de medecine n'est pas un instrument thérapeutique visant à éliminer ou à calmer les symptômes d'une maladie physique, mentale ou spirituelle : elle correspond principalement et fondamentalement au pouvoir de la réalisation dans la conscience de l'harmonie. La conscience de l'harmonie confère un pouvoir, car elle fonde le sens ultime de l'existence humaine. La réalisation , comprise en tant que participation consciente et responsable à l'harmonie universelle, permet de guérir. Telle est la medecine de la Roue .

  Kenneth Meadows écrit:

  Ce Cercle de Vie est un Cercle du Pouvoir : pourvoir sur notre vie même. Voilà pourquoi les Amérindiens l'ont appelé    Roue de medecine , car dans leur terminologie " Medecine" signifie " Pouvoir " ,et " Pouvoir " signifie  " Connaissance "  . On pourrait donc définir la Roue de medecine comme le Cercle de la Connaissance qui donne un pouvoir sur nos vies.

 

L'arbre sacré

 

Il existe un autre symbole fondamental de la tradition des Amerindiens, lié à celui de la Roue de medecine : l'arbre sacré.

Pour tous les peuples de la terre, le Créateur a planté un arbre sacré sous lequel ils peuvent se réunir pour y trouver guérison, puissance, sagesse et sécurité. Les racines de cet arbre s'enfonçent profondément dans le coeur de la Terre Mère . Ses branches s'élancent vers le haut comme des mains en priére vers le Ciel Père. Les fruits de l'arbre sont les bonnes choses que le Créateur a données aux gens : les enseignements. Ils montrent la voie de l'Amour, de la Compassion, de la Générosité, de la Patience, de la Sagesse, de la Justice , du Courage, du Respect, de l'Humilité et de bien d'autres dons extraordinaires.

Comme le Cercle et la Roue, l'arbre sacré revêt lui aussi une valeur symbolique et archétype dans d'innombrables traditions. Lien entre la terre et le ciel, il s'éléve depuis le centre du cercle pour atteindre la sphére divine. Il symbolise par conséquent l'union entre le ciel et la terre , et son tronc et ses branches sont encore une fois la représentation de l'axe vertical et de l'axe horizontal de la croix, le symbole par excellence , la jonction de l'espace -temps et de l'éternité. Comme l'écrit René Guénon dans le Symbolisme de la Croix :

" Cet arbre s'éléve au centre du monde, ou plutôt d'un monde, c'est-à-dire du domaine dans lequel

se développe un état d'existence, tel que l'état humain. "

Dans la tradition judéo-chrétienne, l'Arbre de la Vie se dresse au centre du Paradis terrestre : de là partent 4 fleuves qui se dirigent vers les 4 points cardinaux en décrivant le périmétre du cercle qui enserre l'Eden. Le symbolisme du centre , du cercle et du 4 resurgit à nouveau : tous représentent encore une fois l'état de manifestation de l'univers et la réintégration de toutes choses dans l'originel , le primordial, de même que la fin de chaque cycle correspond à son début.

L'arbre sacré des Amérindiens plonge donc ses racines dans le sol originel où il puise à la source de la vraie vie ; il symbolise l'ascension vers le ciel à partir de la terre, la conscience de la véritable nature, et la possibilité de sortir de cette condition relative dans la réalisation finale. Là encore, c'est dans le visible que se situe la porte de l'invisible.

" L'arbre sacré représente donc la vie, les cycles du temps, la terre et l'univers.

Les significations de l'arbre sacré reflétent les enseignements de la Roue de medecine. "

L'arbre est ainsi le symbole de la vie qui se renouvelle de façon cyclique , de l'évolution cosmique en perpétuel devenir, mutation , qui se manifeste dans son irréductible complexité. Mais c'est aussi le symbole de l'ascension de la Terre vers le Ciel, de la condition caduque vers celle définitive.

-----------------------------------------

Les 4 significations de l'arbre sacré

Pour les Amérindiens, l'arbre sacré a 4 significations principales :

protection, nourriture, croissance et plénitude.

* Protection : l'arbre sacré protége du soleil, offre son bois pour construire les maisons et réchauffer l'homme pendant la nuit et l'hiver ; l'arbre sacré est surtout un endroit protecteur, un abri, le lieu de la contemplation.

* Nourriture : l'arbre sacré nous nourrit grâce à ses fruits ; le fruit de l'arbre sacré , issu du Centre de la Terre, illustre égalment l'intime relation qui existe entre la dimension physique, matérielle, et la dimension spirituelle.

* Croissance : l'arbre sacré croît,avec ses branches luxuriantes, du Centre du Monde ; il symbolise don cla croissance potentielle de l'homme, qui se réalise dans la conscience de sa propre relation avec toutes choses.

* Plénitude : l'arbre sacré représente aussi la puissante unité cosmique qui se manifeste en toutes choses: par la multitude et la magnificence de ses branches et de ses feuilles, par la multiplicité des choses, l'arbre redescend le long de son tronc jusqu'au noyau centrel, début- fin de son existence , sens absolu de son devenir : le mystére du Grand Esprit.

 

                                                                        (.....)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:01

GRAND CANYON ET COLORADO

 

Prendre le chemin au pied des" montagnes rouges", parcourir au gré des vos envies ,

Ressentir , Découvrir....

Voyage au pays du Rêve , le mien ...

mais je suis certaine qu'il est Celui de beaucoup d'entre vous!?

Bon Voyage !!!!!!!!!!

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 08:02

Faire l'expérience du symbole

 

1550512599_7de9cea9e3.jpgIl ne faut pas négliger le rapport que les Indiens d'Amérique entretenaient avec le symbole de la Roue.

pour les Amérindiens, en effet, le symbole n'est pas un signe artificiel abstrait créé par l'homme. Le symbole de la Roue n'est pas une abstraction, un concept coupé du vécu : il représente au contraire le vrai sens de la vie et, en tant que tel, le seul moyen de le connaitre véritablement consiste à en faire l'expérience , à le vivre. Plus encore: c'est de lui que l'on apprend comment on doit vivre.

Le symbole revêt donc pour l'Indien une signification éthique, dans la mesure où l'homme se retrouve lui-même en tant qu'homme dans le symbole.

" Loin d'être inventé artificiellement par l'homme , le symbole se trouve dans la nature même ou, pour mieux dire, la nature tout entiére n'est qu'un symbole des réalités transcendantes."

Pour paraphraser le philosophe Sri Aurobindo, on peut dire en résumé que la nature elle-même tente de réaliser sa perfection dans le symbole, en laissant émerger de plus en plus ses puissances secrètes pour se fondre dans la réalité divine.

 

La Roue et l'homme

 

Dans la Roue, comme nous l'avons dit, l'homme est un fragment, et l'individu n'a rien d'unique ou hirondelles-361459.jpgd'irréductible, d'une monade compléte en soi, mais constitue une partie imparfaite d'un Mystére Absolu, Wakan Tanka. Bien loin de se poser en tant que Centre l'homme n'est rien d'autre qu'une créature parmi les créatures, un fragment parmi les fragments : il dépend de toutes les créatures comme ces derniéres dépendent de lui, et comme toutes dépendent de Wakan Tanka.Selon les Amérindiens, l'homme nait sur l'un des segments de la Roue, sur l'une des quatre directions, et il posséde en tant que tel des caractéristiques des qualités et des défauts précis; seulle la conscience de la Roue - le voyage dans la Roue, l'expérience directe et consciente de la Roue - peut conduire vers la réalisation de soi. De même que toute l'histoire de l'univers comporte des phases cycliques, il en va également ainsi de la vie de l'homme: la Roue est dans le cosmos et dans l'homme, dans la métaphysique et dans l'humain, dans le macrocosme et dans le microcosme. Manifestation et symbole de l'essence et de la réalisation de la nature, la Roue de médecine est aussi manifestation et symbole de l'essence et de la réalisation de l'homme.

 

La construction de la Roue de medecine 

 

goutte-d-eau.jpgEAU.jpgLa Roue de medecine consiste en un cercle avec une croix inscrite à l'intérieur. Cette derniére part du Centre, symbole de Wakan Tanka, d'où s'étirent les rayons qui partagent le Cercle en 4 segments: les 4 directions du chemin de la réalisation.La Roue de medecine était traditionnellement constituée avec des pierres ou des cailloux disposés sur le sol. Red Eagle Woman écrit: " Chaque pierre de la vie représente l'une des nombreuses choses qui se trouvent dans la nature: le daim, le faucon,les oiseaux,les gens qui nous sont les plus proches, et même les nations les plus lointaines." Le Centre était parfois marqué par un crâne de bison, car le bison revêtait un caractére symbolique spécifique chez les Natifs ; il fournissait tout ce dont ils avaient besoin, de la nourriture aux outils, en passant par la peau servant à recouvrir les habitations. " Le crâne de bison était considéré comme la représentation de l'esprit de Wakan Tanka , le Grand Tout, ainsi que l'accés au soi de sagesse de l'esprit créateur de Tout Ce Qui Est. " La construction de la Roue de medecine est donc un acte volontaire, une ouverture vers la conscience ; par elle, l'homme décide de son destin, répond d'une voix ferme à l'appel du sens, puisqu'en elle, sens et destin , se réalisent . 

 

Kenneth Meadows écrit:

" La Roue de medecine apprend que la vie est un processus de changement et de développement dans la dimension temporelle; le futur est largement modelé dans le présent, à partir de l'héritage du passé: chacun de nous influe sur son propre devenir et le détermine en grande partie par son comportement " ici et maintenant ". Nos pensées et nos actions conditionnent donc l'avenir; il n'est pas tout tracé dès le départ: c'est nous-mêmes qui définissons la direction par les choix que nous faisons. Nous sommes non pas les robots, mais les programmeurs d'un ordinateur céleste. "

Dedication5MITAKUYE-OYASIN.jpg

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 19:52

Clic sur Mouche , la vie des chats me conviendrait tout à fait ! mdr...

Tachka, qui m'a adressé ce pps ne dira pas le contraire !?

 

BOUBA ET SON DADA....

 

Photo LO 3894

 

MOUCHE COMME UN PACHA...

 

Photo LO 4004

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Pensées....Priéres...
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 14:52

ROUE MEDECINEL'idée du centreROUE MEDECINE

 

Point dont émane toute manifestation possible, cette idée du Centre est présente dans toutes les traditions antiques.

René guenon écrit:

Le Centre est, avant tout, l'origine, le point de départ principal, sans forme et sans dimensions, donc invisible, et, par suite, la seule image qui puisse être donnée de l'Unité primordiale. De lui, par son irradiation, toutes choses sont produites, de même que l'Unité produit tous les nombres, sans que son essence en soit d'ailluers modifiée ou affectée en aucune façon.TROU NOIR

 

Le point au centre du cercle est le principe , et le cercle est l'univers qui s'appuie sur ce principe et à partir duquel il se manifeste.

Gérard de Champeaux et Sébastien Sterckx écrivent:

Ainsi, point et cercle ont des propriétés symboliques communes:perfection, homogénéité, absence de dinstinction ou de division... Le cercle peut donc symboliser la divinité considérée non seulement dan son immutabilité, mais aussi dans sa munificente bonté en tant qu'origine, essence et devenir ultime de toutes choses; la tradition chrétienne parlera d'alpha et d'oméga. Le rapport qu'il entretient avec  le monde créé se traduit en revanche par des symboles de ligne droite: l'éclair, la fléche, le rayon, la pluie, la colonne, le clocher.

 

4 SAISONSDu Cercle,unité primordiale (à savoir du Un indivis et indivisible) partent deux rayons, l'un vertical et l'autre horizontal: du Un décole la premiére dualité, la manifestation primitive de l'Être dans le monde, qui subdivise le Cercle en quatre sections égales. La premiére figure révélée par le Centre est donc un Cercle avec une Croix inscrite à l'intérieur. Comme nous le disions, le Cercle est l'une des manifestations possibles de l'Être . Les 4 segments qui partagent le cercle correspondent aux 4 cycles ou phases par lesquels le monde se manifeste : les 4 moments principaux de la journée, les 4 phases de la Lune, les 4 saisons, qui sont les rythmes avec lesquels les indiens d'Amérique scandent le temps. Ce n'est pas un hasard si, dans beaucoup de traditions , le  4 est un chiffre sacré.

Les Amérindiens appréhendent la réalité dans un sens circulaire. La Roue de médecine traduit justement cette circularité. Elle renferme les 4 directions cardinales, qui symbolisent toutes les énergies présentes dans la création.

Kenneth Meadows écrit:

L'Amérindien constatait qu'il n'y avait pas de lignes droites dans la nature; le Soleil et la Lune étaient ronds, de même que la Terre; le Soleil se levait et se couchait suivant un mouvement circulaire; la Lune décrivait dans le ciel un mouvement circulaire ; les oiseaux construisaient des nids ronds, et les aniamux délimitaient leur territoire par des cercles . Les arbres et les roches se formaient par couches concentriques; nombreux étaient les Indiens qui vivaient dans des maisons de plan circulaire, appelées tipis, et les communautés elles-mêmes se développaient selon un plan circulaire , puisque la nature tout entière, s'exprimait à travers de modèles circulaires. Seul l'homme blanc semblait penser que tout était fait de lignes droites.

 

En analysant la tradition chrétienne et paléochrétienne, Gérard de Champeaux et Sébastien Sterckx ROUE-DU-SAMSARAdémontrent comment le chemin parcouru par le soleil en l'espace d'une journée suit " dans l'espace habité par l'homme, 4 directions primordiales, qui sont les grandes routes à travers lesquelles l'homme lui-même prend conscience de son domaine terrestre " .

Du Centre peuvent ensuite partir d'autres rayons, qui subdivisent le Cercle en de nouvelles sections susceptibles de se multiplier à l'infini.

Dans la tradition bouddhiste tibétaine, par exemple, le Bhavachakra ou "Roue de la Vie" , représentation symbolique et artistique de la tempête du karma et du samsara, est partagé en douze segments , chacun illustrant l'un des douze anneaux de la chaine du karma, cause de l'enchainement infini au samsara. Le Zodiaque apparait lui aussi comme un cercle comprenant douze parties: les douze signes zodiacaux.

Par la manifestation du Principe Premier, indivisible, inébranlable et immuable, se produit également le mouvement qui, à son tour, libére la multiplicité. Seul le Centre ne participe ni du mouvement, ni de la multiplicité, tout en étant leur unique moteur. Le mouvement est circulaire, rotatif. Le Centre devient ainsi le symbole de l'Eternité, et la Roue , celui du Temps.

La croix exprime de son côté la rencontre du Temps et de l'Eternité.

( Champeaux et Sterckx écrivent que dans la croix " le ciel et la terre s'unissent de la maniére la plus intime possible; en elle se confondent le temps et l'espace".)

 

swastikaLa swastika est l'une des figures qui revient le plus souvent dans les traditions pour symboliser l'idée du mouvement imprimé par le Centre. On le rencontre en effet en Orient, en Occident, en Inde, en Asie centrale et orientale, chez les  peuples celtiques, dans la Gréce la plus antique et même chez certaines populations indigénes d'Amérique du Nord. Le mouvement imprimé par le Centre immobile donne naissance aux deux bras de la croix, qui engendrent à leur tour des segments rotatoires supplémentaires formant la figure du swastika, symbole à la fois de mouvement et de multiplicité : du mouvement imprimé par le Centre naît en effet la multiplicité, en une danse cosmique infinie qui célébre le mystére de l'Être.

Mais l'image du Centre en tant que Principe n'est que la premiére - et principale - signification du Centre dans les différentes traditions.

 

René Guenon poursuit en ces termes:

Le Centre est proprement le " milieu " , le point équidistant de tous les points de la circonférence , et qui partage tout diamétre en deux parties égales (..) Le milieu entre les extrémes représentés par des points opposés à la circonférence , c'est le lieu où les tendances contraires , aboutissant à ces extrémes, se neutralisent pour ainsi dire et sont en parfait équilibre. Certaines écoles d'ésotérisme musulman, qui attribuent à la croix une valeur symbolique de la plus grande importance, appellent " station divine" le centre de cette croix, qu'elles désignent comme le lieu où s'unifient tous les contraires , où se résolvent toutes les oppositions.

 

L'idée d'équilibre va de pair avec celle d'harmonie : l'équilibre inhérent à ce deuxiéme sens du Centre ne se distinguent pas, mais au contraire dépend de l'harmonie principielle contenue dans la signification premiére et originelle du Centre.

Symbole de l'origine et de l'équilibre, le Centre symbolise aussi, pour finir la réintégration, le retour à ROUE ZODIAQUESl'origine. Guénon conclut en effet :

S'il est d'abord un point de départ , il est aussi un point d'aboutissement ; tout est issu de lui, et tout doit finalement y revenir. Puisque toutes choses n'existent que par le principe et ne sauraient subsister sans lui , il doit y avoir entre elles et lui un lien permanent, figuré par les rayons joignant au centre tous les points de la circonférence; mais ces rayons peuvent être parcourus en deux sens opposés : d'abord du centre à la circonférence , et ensuite de la circonférence en retour vers le centre. Il y a là comme deux phases complémentaires, dont la premiére est représentée par un mouvement centrifuge et la seconde par un mouvement centripète... Tous les êtres , dépendant de leur Principe en tout ce qu'ils sont, doivent, consciemment ou inconsciemment , aspirer à retourner vers lui ; cette tendance au retour vers le Centre a aussi, dans toutes les traditions, sa représentation symbolique.

 

Les Indiens d'Amérique ont eux aussi leur symbole puissant: La Roue de médecine ; comme le dit Elan Noir ( Black Elk) :

 

<<Le Cercle nous aide à penser à Wakan Tanka ,

qui (comme le Cercle) n'a pas de fin.>>

ROUE MEDECINE

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 00:00

 

La Roue de médecine est donc:

 

un ancien et puissant symbole de l'univers. Un enseignant silencieux de la réalité des choses. Elle indique les différentes voies qui relient toutes choses et ne montre pas seulement ce qui est, mais aussi ce qui pourrait être. La Roue de médecine peut faire office de modéle de ce qu'un être humain devrait devenir s'il décidait et s'il agissait en conséquence pour développer pleinement son potentiel. Quiconque regarde profondément dans la Roue de médecine verra les choses de façon légèrement différente. Ceci parce que le Créateur a fait de chacun de nous un être humain unique et a doté chacun d'entre nous d'une combinaison spéciale de qualités à utiliser pour nous développer davantage et servir autrui.

 

Beauté Photo SuperbeDans cette harmonie réalisatrice, l'individu fait figure non pas de centre, mais de fragment, de possibilité supplémentaire de la manifestation.

 

 

Cet élément s'avére fondamental : en tant que fragment, possibilité parmi les possibilités, l'individu ne peut trouver sa réalisation la plus compléte, sa vraie nature, que dans la relation avec toutes  les possibilités du cercle, avec les autres manifestations du possible.

 

 

Pour les Amérindiens, qui fondent leur expérience sur la terre, cela suppose un rapport avec l'ensemble de la nature.


 

 

 

Voilà pourquoi l'Indien dakota Pete Catches déclare :

Chaque être vivant, en soi , est une force : même une minuscule fourmi, un  papillon , un arbre, une fleur, une pierre ; car en chacun d'eux vit le Grand Esprit . Le mode de vie actuel des Blancs tient cette force éloignée de nous, l'affaiblit. Il faut du temps et de  la patience pour se rapprocher de la nature et se laisser aider par elle. Du temps pour méditer sur cela et pour comprendre. Vous, vous en avez si peu pour contempler et observer : vous êtes toujours en train de courir, constamment sous pression, perpétuellement en quête de quelque chose. Cette agitation, cet effort  inutile appauvrit les hommes.

 

La Roue de médecine réveille donc notre conscience. Comme l'écrit Red Eagle Woman :

La Roue de médecine peut être mieux comprise si on la considére comme un miroir dans lequel chaque chose se reflète. L'univers est le miroir du peuple. Chaque individu est un miroir pour tous les autres individus. Chacun de nous verra le Cercle ou la Roue de médecine à tavers ses perceptions. La Roue de médecine est aussi une image réfléchie de la vie, et toutes les créatures à l'intérieur d'elle occupent une place précise; les animaux, les arbres, les rochers, les lacs, les ruisseaux. Tout, en somme, est représenté dans le cercle. Quand on manque de respect à une partie quelconque de la Roue, on manque de respect à l'ensemble. 

 

mythologie amerindienne -capture-Le cercle et la roue expriment surtout l'idée d'une relation avec tout ce qui nous entoure, à commencer par le milieu naturel. Si l'on rompt l'équilibre naturel, on se tue soi-même; si l'on détruit l'équilibre naturel, on anéantit sa propre réalisation. C'est sur cette puissante fragilité , sur l'immense responsabilité sacrée envers tout chose qui en découle que repose la conscience de l'harmonie des Natifs d'Amérique. L'incroyable est que cette conscience est complétement intuitive : elle se fonde sur la reconnaissance naturelle de sa propre limite de responsabilité.

 

Kenneth Meadows écrit:

Les traditions amérindiennes ne s'appuyaient ni sur un ensemble de croyances, ni sur l'interprétation de saintes écritures, mais sur la connaissance du rythme de la vie, dont les pulsations étaient perceptibles partout dans le Livre de la Nature , un livre qui parlait à travers les arbres, les plantes, les animaux et les oiseaux. L'année était considérée comme un Grand Cercle , sans début ni fin véritables, divisé en périodes de temps: les saisons, liées au Soleil, et les mois déterminés par la Lune. Ce Grand Cercle se subdivisait par aileurs en plusieurs sections distinctes d'influence terrestre, qui permettaient de classer les diverses façons qu'avait l'être humain de s'exprimer sur la Roue de la Vie. L'Amérindien voyait l'univers et la nature tout entiére comme un devenir, à savoir un " venir-au-monde " , dont l'essence n'était pas matérielle, mais mentale et spirituelle. Le milieu physique était d'origine non pas matérielle, mais mentale et spirituelle, et en changement perpétuel.

 

( à suivre )

4 SAISONS

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 15:22

ROUE DE MEDECINE de Bighorn forest

Dans la tradition des Amérindiens, tout commence et tout finit avec la Roue de médecine.

 

La Roue de médecine est le symbole de l'univers. Elle revêt la forme d'un cercle sacré dessiné sur le sol, car c'est la terre qui nourrit tous les êtres vivants, et c'est avec elle et en elle que se représente notre univers. Le rapport avec la Création tout entiére, avec  le mystére qui transcende , avec Wakan Tanka, le Grand Esprit, s'inscrit symboliquement dans la Roue de médecine tracée sur le sol.CARLOS ALBERTO

Le cercle exprime l'ineffable harmonie de l'univers, et la roue, l'imperceptible mais infini mouvement qui accompagne la manifestation en toute chose de ce qui ne peut être manifeste. La Roue de médecine est donc la roue de l'existence universelle, cette existence n'étant rien d'autre , <que la manifestation intégrale de l'Être ou, pour parler plus exactement la réalisation, en mode manifesté, de toutes les possibilités que l'Être comporte. >

4 SAISONSEn d'autres termes, la Roue de médecine n'est pas une représentation de l'Être, du principe premier (ou Grand Esprit) , puisque ce dernier n'est pas représentable; de son côté l'Être ne saurait se définir comme "existant" , dans la mesure où, étymologiquement parlant, " exister" dérive du latin ex-stare ( sortir de ) , et indique donc uniquement quelque chose qui dépend d'autre chose , un principe dépendant d'un autre principe : s'agissant de l'Être ( ou Grand Esprit) , cela s'avére impossible.

L'Être engendre par conséquent l'existence , mais n'existe pas; l'existence découle de l'Être , mais l'Être ne se situe pas dans l'existence. Pour paraphraser le célèbre passage d'Héraclite, disons que l'Être aime se cacher.(1)

Mais plus encore. L'harmonie universelle, figurée par la Roue de médecine, doit être envisagée exclusivement comme l'une des manifestations possibles de l'Être, comme l'un de ses langages symboliques possibles , grâce auxquels on peut tenter de comprendre les signaux de cette manifestation. L'existence , à savoir cet univers manifesté, ne résout ni n'épuise toutes les possibilités de manifestation: elle n'est que l'in des états possibles de l'Être, ou plutôt l'un des états multiples de l'Etre , si l'on veut attribuer une nuance de dégré ou de qualité à la manifestation.(2)

D'un autre côté, et autrement dit, on peut affirmer que l'ordre sacré de la Roue constitue à nos yeux laKIVA manifestation  de l'Être , mais qu'il existe d'autres manifestations dont la perception nous est refusée. Une mouette ou une cigale, par exemple, ont une perception de l'existence différente de la nôtre.

Plus généralement, la nature comprend des ordres qui semblent parfois des désordres à nos yeux.

Cette mise au point s'impose, car elle nous aide à déplacer le point d'observation de nous à hors de nous.

Telle est également - si possible - l'essence de la Roue de médecine. Le fait que l'harmonie qu'elle représente ait été interprétée ici comme l'une des manifestations possibles de l'Être, et non pas comme l'unique possibilité - une interprétation du reste arbitraire - n'entame en aucun cas la valeur universelle que cette manifestation posséde. La Roue de médecine , le Cercle de la Terre est la voie de notre conscience de l'harmonie, l'une des portes qui s'ouvrent sur l'indicible mystére de Wakan Tanka , car comme l'écrit René Daumal :

< La porte de l'invisible doit être visible >

 

...Par conséquent, la Roue de médecine est notre vraie nature. Elle exprime le sacré car le mystére du mouvement qui irradie de son centre ouvre une fenêtre sur le mystére absolu. Elle exprime la sacré car en elle se réalise toute l'existence de l'univers, manifestation du Grand Esprit. (...)

LE MYSTERE

--------------------------------------------------------------------------------

( 1 ) Ce n'est pas difficile à comprendre, si l'on y réfléchit un instant. Quand on pense à l'absolu, on pense à quelque chose d'absolu, à savoir quelque chose que l'on peut comprendre, à quelque chose qui existe; on s'efforce de saisir l'absolu, le parfait, qui est mystére, grâce aux catégories relevant de l'existence, du connu, qui est imparfait. En d'autres termes, au moment où l'on affirme l'Être (" l'Être est  ") , on ne fait en réalité que le nier, puisqu'on lui attribue des qualités qu'il ne posséde pas. L'Être est en revance insaisissable et ne se prête à aucune affirmation.

(2) C'est le cas, par exemple, dans la tradition bouddhiste, où l'Absolu, ou Bouddha, se anifeste aux trois niveaux appelés " Corps du Bouddha", car ils traduisent la manifestation du Principe premier, de la conscience Absolue - connue également sous le nom de "Corps d'essence " du Bouddha (svâbhâvikakâya) - à travers trois jiveaux ou "Corps" différents : le "Corps de la Loi" (dharmakâya) , qui n'a pas de forme et se révéle aux derniers stades de la méditation ; le "Corps de Réjouissance" (sambhogakâya) , qui apparait dans les cieux supérieurs et aux êtres les plus parfaits ; et le "Corps de Transformation" (nirmânakâya) , que les Bouddhas revêtent dans notre monde .)

 

WAKAN TANKA en pays navajo

 

( à suivre )

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Les Symboles des Amérindiens
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 19:18

TROU NOIR

 

Oui, c'est pour cela que je pleurais : pour l'espéce humaine.

Pour le fait que l'homme n'a absolument rien de bon.

Puis je compris qu'il ne s'agissait que d'un bluff et que je pleurais en réalité pour moi-même,

pour ma solitude, ma désillusion, la prise de conscience de ma mortalité, que l'univers est un lieu sombre, vide, et que la vie n'est qu'un tour de manége : lorsque la sonnette retentit et que tu dois descendre du manége, tes pieds se posent sur le néant.

A ce moment-là, tout est fini, il n'y a plus rien.

Chair et âme pourraient même ne jamais avoir existé.

 

Joe R. LANSDALE

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Pensées....Priéres...
commenter cet article

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg