Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 07:02

MAGNIFIQUE !
Un talent prodigieux , des sculptures pleines de Vie et de Beauté...
Je sais que certains parmi vous ne peuvent visionner les diaporamas,
voici une des photos de ce PPS... et d'autres suivront!
CLIC sur la photo... 

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Amérindiens
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 18:37

ARCANE" Jean Presbytère, Roi souvenrain des antions humaines d'Osten Ard, régne depuis plusieurs décennies sur un royaume en paix depuis son trône squelettique, le Trône du Dragon, sis au coeur de la citadelle de Hayholt, ancienne forteresse des immortels Sithis.

 

Simon, un orphelin de quatorze ans, est l'un des serviteurs du Hayholt. Peu interessé par ses tâches subalternes, il devient l'apprenti du savant excentrique du château , le docteur Morgénès. Mais le garçon découvre bientôt que Morgénès préfère lui apprendre à lire et à écrire plutôt que lui enseigner la magie.

 

Lorsque meurt le roi Jean, Elias, l'aîné de ses deux fils, se prépare à prendre la succession de son père.  Josua, son frère à l'humeur taciturne, et que l'on surnomme " Mainmorte" à cause d'une blessure, se dispute violemment avec le futur roi au sujet de Pryrates, un prêtre de très mauvaise réputation devenu l'un des conseillers les plus influents d'Elias.Le régne d'Elias débute bien, mais le royaume est bientôt frapé par la sécheresse, puis par la peste et par d'étranges disparitions.

 

Alors que la vague de mécontentement s'amplifie à travers tout le royaume, Josua disparaît, et d'autres prétendent qu'il organise la rébellion. "

 

-----------------------------------------------------------------

 

Ainsi débute "L'Arcane des Epées "  de Tad Williams...

Une saga fantastique en 8 volumes qui a su me surprendre, que j'ai lu avec une ferveur particuliére ! Impossible de me limiter : lecture  jusqu'à des heures tardives ,lecture à toutes heures du jour au point de ne penser qu'à Simon, les Sithis,

ou bien le Qanuc Binabik !!!!

Je ne suis pas férue de Fantastique - pas réussi à me plonger dans  la fameuse série LE CRI DE CAMARISdu " Seigneur des Anneaux" ou celle que les enfants adore " Harry Potter" - mais cette saga m'a emmené loin : dans des paysages imaginaires mais si proches de "nous" , dans un monde de beauté et de fureur mêlées ... De longues semaines ( trop courtes malgré tout même avec ces 8 volumes!!! ) où j'ai vécu en paralléle dans un Ailleurs plein de rebondissements...

 

Cet auteur vaut le coup d'oeil et même ceux qui n'aiment pas ce style de livres, je vous conseille d'essayer ... dépaysant, enchanteur, sage ou violent mais on n'ai pas décu du " voyage" !!!!

 

Je vous avais dit que je pouvais lire autre que les Amérindiens, la Nature ...

chose faite ! MDR ....

A vous de tenter l'Aventure maintenant.....

 

DES BISOUS           TOKSA AKE



Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 15:28

VOL PLANE

Aprés lecture du titre, vous devez vous douter de quelque chose !?

NON  !?ben , je n'ai pas sauté en parachute, ni de saut à l'élastique !!!

Juste, une belle chute avec élan dans mon couloir, hier après-midi  - va savoir pourquoi ? les pieds dans le rideau!! - Toujours est-il ,que je suis pleine de bleus, côté gauche ( on dit que ça concerne le côté paternel????) une entorse à l'épaule, des douleurs partout ( pour changer ) ....Passer sous un rouleau compresseur doit être à peu près équivalent sauf que j'ai gardé mes formes "en forme" !!!

Ce n'est déjà pas évident d'être à jour sur la Toile quand TVB , mais là, je risque d'être plus lente qu'un paresseux en "phase Repos" !

Même mes tortues me doublent , alors....écrire à 2 mains m'est impossible, d'1 main c'est très très long  mais je vais tout de même continuer à pianoter sur le clavier !  

 

Il faut être patient ,  une nouvelle  fois... 

A tous ceux qui n'ont pas ou peu  cette qualité peu répandue de nos jours, être mon ami(e) virtuel(lle) va vous forger une "PATIENCE " à toute épreuve !!!

 

Cela dit ," je vais bien tout va bien ", Domi nous le dit assez souvent : accepter les choses de la vie avec philosophie!!!

 

 

DES BISOUS             TOKSA AKE

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 07:51

1492 le clash

 

  1492, le clash des continents //

La découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, en 1492, a modifié l'équilibre écologique de la planéte. Les Européens y ont introduit des plantes et des animaux issus du Vieux Continent, et ramené des spécimens américains , comme la pomme de terre ou le maïs, tout en propageant , au passage des microbes qui vont massivement anéantir les indigénes.( diffusé samedi 26/11 sur Arte)

-----------------------------------------------------------

INDIENSUn reportage très interessant , sous forme de docu-fiction , qui révéle le "choc des civilsations" ; le transfert des richesses du Vieux Continent au Nouveau Monde et vice-versa , de la rapide acclimatation des animaux que Conquistadors et Colons ont importé en Amérique et des ravages que cela a entrainé; les maladies transmises aux Amérindiens  qui ont vraisemblablement décimées 90% de la population !!!!! 

 

 

Si ce documentaire vous interpelle , il sera diffusé une nouvelle fois le mercredi 7 décembre sur ARTE à 10H00....



Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Musique - Films- Reportages
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 10:30

Les riviéres sont de véritables autoroutes de la vie. Elles véhiculent les larmes anciennes des races disparues, elles roulent les flots qui imprégneront le millénaire. Avide ou tranquillement maussade, il ne faut jamais sous-estimer la puissance d'une riviére; seuls les individus modernisés jusqu'au crétinisme s'étonnent quand un beau jour les riviéres se vengent de ceux qui veulent les endiguer ou les souiller. Les dieux des riviéres, certains boueux, d'autres transparents, sillonnent ces autoroutes en chantant l'inépuisable chant du monde

Tom ROBBINS

 

et je vous conseille d'aller rendre visite à Elo : Eau de La Vie -

Magnifique hommage sur l'Or Bleu -  


CELILO FALLS prés de The Dalles

 


 

BARRAGE DE GRAND COULEEDans sa force brute et sa beauté réduite au quasi esclavage, la riviére sait ce que l'homme ignore : que la réalité de la vie est un lacis de courants individuels qui s'entremêlent, s'entrecroisent comme les racines des arbres, mais qui au fond restent inconciliables comme les vagues mêmes de la mer. Unique et distinct, chaque courant se fond temporairement dans le tourbillon commun, comme si plus jamais il ne s'attendait à connaître un autre moment de solitude, de confusion ou d'agitation.

Mais la crue arrive, la berge recule, et chacun d'eux est libre de se séparer desBARRAGE JOHN DAY et échelles à saumons autres, lentement ou dans la précipitation, à la recherche de nouveaux canaux, inexorablement, sans trouble ni remords, comme les continents qui se scindent , comme un coeur qui se brise en mille morceaux. La riviére , à l'instar de la vie, n'est pas faite pour la perfection immuable. Chaque génération doit apprendre ses propres jeux , forger son propre courage et fabriquer ses propres héros.

 


 

Along the Snake River at Sunrise Below Mount Moran Grand Teextrait de la postface de l'auteur Pamela Jekel

 

<<... L'Histoire, disait quelqu'un, appartient à ceux qui l'écrivent. Columbia est ma version du passé. L'effet Doppler décrit un phénoméne physique selon lequel le bruit de quelque chose qui se rapproche - mettons un train, ou l'avenir - est toujours plus fort que lorsque cette même choseFlickr - …trialsanderrors - Kettle Falls of the Columbia s'éloigne. Je n'ai pas un son parfait , mais j'entends le passé s'éloigenr et, comme tous les corps en chute libre, il est en accélération constante.

Je crois que Columbia est l'un des échos de ce passé. >>

 

 


MONT HOOD ET COLUMBIA RIVER


Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 16:09

HOOD vergerEt la riviére coulait, vaste et profonde, comme le flux de la mémoire et du temps, à travers les canyons obscurs et les blanches chutes d'eau, entre les nouveaux vergers qui escaladaient les versants du Mont Hood, entre les champs fertiles, entre les tombes et les pas des hommes qui vivaient sur ses rives, entre les hautes falaises des cités.

 

La riviére palpitait de vie, des rêves de ceux qui espéraient la dompter. Elle sentait la neige, le vent frais et le renouveau. Mais voilà que, dans le bas pays ,elle devient plus sombre, plus confinée, s'imprégne de couleurs et d'odeurs d'écorce, d'aiguilles humides, de saumon mort, de fumée et de cendres.MONT HOOD

Le long de la rive est, dans le petit espace compris entre Camas et White Salmon, une vingtaine de scieries baignent dans la fumée et dans l'opulence parmi les fûts géants et des montagnes de déchets. Dans les années 1880, Portland n'est que bieps et genoux cagneux, jeunesse et agilité. De passage à Tacoma, Rudyard Kipling confesse : " Ils sont tous fous ici, tous fous.

Oregon City 1848Un homme a failli sortir son fusil parce que je ne croyais pas que Tacoma écraserait San Francisco en matiére de carottes et de pommes de terre." On peut s'asseoir dans un grand bar de Portland , avec téléphone et lumiére électrique, et une demi-heure plus tard se retrouver au fin fond de la forêt. Les rues de Vancouver ont tendance à se terminer par un ravin envahi par les ronces. A Oregon City, d'énormes souches se dressent à l'entrée des meilleurs hotels. Dans les rues populeuses, les conducteurs de boeufs se frayent un passage parmi les gens venus de l'Est , et partout flotte l'odeur neuve et brute de sciure fraîche.

PC interstate-5 bridge vancouver ferry ca1920


GRAND COULEE ancien lit vu des Dry FallsEnfin la riviére commençait à reculer pour faire de la place à l'homme. Elle se tassait en tourbillonnant dans les bassins portuaires de ses villes, ralentie par le poids de ses déchets, obscurcie par ses impuretés, clapotant autour de ses constructions, ses ponts, ses décharges. La puissance de la riviére qui avait drainé la multitude sur ses berges attirait maintenant d'autres rêveurs, des hommes aux plus gros appétits, à la recherche d'énergies et de richesses nouvelles, dussent-ils en altérer définitivement la source , la riviére elle-même.

Là-haut, à la frontiére canadienne, où ses eaux étaient neuves, la riviére faisait halte,COLUMBIA RIVER et ses berges humides attentive, refrénant un instant sa course pour flairer cette nouvelle génération d'intrus. Plus bas, à Carson, entre les riviéres Hood et Wind, les hommes creusaient des canaux et érigeaient des écluses au pied des Cascades pour que les bateaux pussent remonter vers l'embouchure de la Columbia. Ensuite, les ingénieurs se déplacérent vers The Dalles, où la riviére bouillonnait en rugissant sur une quinzaine de kilométres de rapides.

MITCHELL'S POINTLà, ils forérent un passage , un chenal long de treize kilométres , à Celilo, pour  permettre aux bateaux à vapeur d'éviter ses écueils et d'avancer toujours plus en amont. Pour finir, ils construisirent une autoroute sur la rive Sud, entre Portland et le promontoire de Celilo.

 

Passé Crownpoint, passé les innombrables petits torrents qui dégringolaient les parois du canyon, passé les chutes de Latourell ,LATOURELL FALLS Multnomah et Horsetail , ils déroulérent son ruban de bitume et, à Mitchell's Point, ils percérent un tunnel qui n'avait rien à envier à son rival cresué en Suisse.

 

 

L'autoroute des gorges de la Columbia fut l'une des plus spectaculaires de tout le pays. Des hommes imaginatifs s'y arrêtérent pour contempler la riviére , puissance tumultueuse qui dévalait l'épine dorsale du continent , se demandant comment mieux maîtriser cette immensité.

 

Fiére et étincelante, la riviére attendait son heure.

(...)

COLUMBIA RIVER EN HIVER

extraits de " Columbia " de Pamela Jekel


Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 15:50

CHINOIS AMERICAN construction voie ferrée

Loin du village des Chinooks, la riviére étendit ses mains tentatrices, humide prophétie de fertilité et de terres nouvelles. La voix de la riviére , vert tonnerre de puissance, franchit les mers; ses histoires de saumons, de berges moussues, de champs en friche et de myrtilles mûres se propagérent jusqu'au pays qui avait pour nom Empire du Milieu.

 

Là-bas, elles inondèrent les plaines asséchées telle une pluie de printemps, grisantes, éternellment neuves.Les histoires de la rivière s'abreuvaient à la terre et au coeur des hommes, pendant que les hommes buvaient leur pouvoir, leurs promesses.

Dans les cascades de la rivière, ils croyaient entendre les chants de milliers deFlickr - …trialsanderrors - Kettle Falls of the Columbia feux de camp, le roulement des tambours, le clapotis des rames, le cliquetis des sabots, le grincement des roues de chariots, le crépitement des mousquetons, le fracas des arbres abattus, le bruit des pelles et des pioches, ainsi que des voix, des voix insolites aux inflexions nouvelles, qui parlaient de rêves inconnus.

Ils vinrent donc, les étrangers de passage, passagers de la rivière tout comme leurs pères, et leurs jours furent pareils à des ombres sur les berges.

KEETLE FALLS pêche des saumonsIls vinrent , animés d'une immense folie, pour dévorer la rivière et ses racines, engloutir ses secrets d'or vert, consumer son incroyable mirage de leur million d'espoirs incandescents, mais c'est eux qui furent avalés, de même que toute innocence fut avalée par le spectre protéiforme de l'Amérique naissante. Avec l'éclat d'un joyau, ils flamboyérent brièvement avant de se fondre dans les vastes ténébres, mais leur lumiére aida à l'enfantement , et pendant ce temps, la rivière attendait , pleine et sans fin, patiente et indocile, voie et défi, pour leur prendre ce qu'ils apportaient et leur rendre ce qu'ils cherchaient et elle coulait, coulait vers l'océan.

 

nouvel extrait de "Columbia" de Pamela Jekel

COLUMBIA RIVER et pont de Vantage


Vous vous demandez peut-être pourquoi j'écris ces textes ,

d'un même livre de surcroi ?!

Cette description de la riviére Columbia me " prend les tripes" en fait ; du "Commencement" jusqu'à l'arrivée des Hommes, du peuple Chinook à l'arrivée des Blancs !!! Des mots qui font vibrer quelque chose en moi; l'auteur laisse "parler" la riviére , une préface aux  chapitres du roman ;  donnant " vie" à la riviére comme je n'aurai pas cru possible !!!

Et .... ce n'est pas fini !!!!! 



Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 22:22

GLACIERSLa majestueuse rivière naît dans les glaciers bleus du Nord canadien, serpente et se faufile à travers les canyons glaciaires et le granit brut, charriant le souvenir du lac froid de sa naissance , son eu verte chargée de sels minéraux et d'énergie juvénile.(photo:Glaciers du Canada)

 

Contournant les monts Selkirk et Valhalla, elle émerge de ce que les hommes Chinookappelleront la Colombie-Britannique en son honneur, et coule vers le Sud, vers la terre nouvelle d'Amérique. La rivière elle-même est neuve, plus jeune que les roches, plus jeune que l'océan vers lequel elle court, mais plus vieille que les bancs de saumons chinooks, qui bondissent par-dessus les Kettle Falls et les Grands Rapides, plus vieille que les hommes qui suivent sont cours prometteur.


SELKIRK MOUNTAINS(Selkirk Mountains)

 

Passé la frontiére canadienne, la riviére tourne vers l'ouest, absorbe la Spokane,SPOKANE RIVER creuse le canyon de Grand Coulee et se précipite d'une hauteur de cent vingt mètres. Elle parcourt les étendues désertiques, lisses et fraîches comme une paume maternelle, alimentant les pommeraies de Wenatchee et les champs de blé de Richland.(photo:Spokane River)

 

Along the Snake River at Sunrise Below Mount Moran Grand TePuis la riviére rencontre la Snake, bifurque à nouveau vers l'ouest et, sentant l'appel de l'océan, s'élance à travers les forêts profondes et les hautes montagnes , dépasse The Dalles, Mount Hood, Vancouver, Portland, Longview, jalonnée d'écluses et de gros bateaux, et rongeant les abords d'Astoria et d'Ilwaco, pressée de se jeter dans les bras de l'océan...

(photo: Along the Snake River)

 

Noms de villes que l'homme bâtira , noms de montagnes que l'homme franchira, mais dont aucun n'existait au commencement de la riviére et de ce récit, quand seule la voix de la riviére troublait le silence de la nature. 

Cherchez la riviére sur la carte, suivez-la du doigt ou bien à pied, mais sachez que ses eaux ont labouré la terre bien avant l'apparition des cartes, bien avant que les yeux ne s'ouvrent pour voir.

 

extrait de "Columbia" de Pamela Jekel

KEETLE FALLS EN 1900( photo: Ketle Falls en 1900)

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:09

LIRE REVE IMAGINATION

Où je suis quand je lis ?

Agnés Desarthe.

 

(...) Je songe à un éléve de CE2 qui, lors d'une rencontre s'est écrié:

- Mais où je suis quand je lis?

Il était affolé. Je lui ai demandé de s'expliquer et il a déclaré:

- Quand je suis à la maison et que je lis, parfois, ma mère m'appelle ; elle est dans la même pièce que moi; je l'entends , mais je ne peux pas lui répondre. C'est comme si elle était très loin. On est ensemble , mais je ne suis pas là.

Puis il a répété, et cette fois l'exaltation l'emportait sur l'inquiétude:

- Mais où je suis quand je lis?

 

LIRE QUEL PLAISIROn pourrait croire , à l'entendre , que le livre est vécu comme un instrument de séparation, de morcellement ( un de plus ). C'est exactement le contraire. Quand cet enfant lit, quand nous tous lisons, nous sommes dans la littérature, unis, par un lien transcendant, au reste de l'humanité; nous habitons un lieu commun et explorons une utopie qui mêle l'intime à l'universel. Ainsi la littérature est-elle autant un instrument d'émancipation qu'un outil de socialisation. Un genre d'objet transitionnel, un doudou de papier. mais c'est trop peu, et j'ai, de plus, appris à me méfier des métaphores empruntées au monde de l'enfance, car c'est un univers que presque personne ne prend au sérieux. ( ... )

 

 


Voici un extrait de texte ,de ce petit livre fort interessant, et expliquant avec les " bons mots" ce LIRE MARTINEque peut-être La Lecture.

Un nouveau témoignage sur l'Univers des Livres , comme quoi :

" Y'a pas que moi qui le dit !!!! "

 


 

L'Ecole des loisirs  - Témoignages et réflexions de 50 auteurs - 2011 -

Si vous souhaitez diffuser ce petit livre autour de vous, n'hésitez pas à commander gratuitement le nombre d'exemplaires désiré sur les sites : www.ecoledesloisirs.fr  et   www.lirelire.org

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Mes lectures - mes passions...
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 19:10

                                         HAU 

travaux-electriques2Plusieurs jours sans connection , mais franchement ça valait le coup !!!

Sans électricité , le quotidien n'est pas simple - les habitudes et le confort.... - mais je suis enfin reconnectée et

c'est très agréable .

Connectée non seulement à Internet

( Youpi ! ) mais également le chauffage - glaglagla - les lessives - pouah -

Bon OK, le soir j'avais de la lumiére , et un peu de chauffe mais difficile d'avoir " bon chaud " quand la maison reste ouverte du matin au soir !!! Bref... tout est bien qui finit bien ( en tout cas je l'espére) et lorsque  je recevrai ma facture , j'espére que mon coeur ne s'arrêtera pas de battre , comme la derniére fois !!!!

Ce jour-là , j'ai ressenti comme une secousse qui a failli me plonger dans un état quasi comateux !!!!

 

Donc, je vais reprendre le cours des choses , je ne vous ai pas oublié et vous remercie de vos visites .....

 

DES BISOUS         TOKSA AKE

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans Au tepee de PteWi
commenter cet article

Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg