Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 13:59

COEUR TERRETout en comprenant en réalité une multitude de tribus différentes les unes des autres, les Indiens d'Amérique avaient certains éléments culturels et religieux en commun. L'un d'eux était le rapport avec la Terre. Tous les Amérindiens possédaient une affinité spécifique avec la nature et le milieu dans lequel ils vivaient : ils tiraient de la terre l'énergie spirituelle et la force vitale, ils célébraient dans la terre l'origine de leur propre existence, une existence , comme la terre, essentiellement spirituelle. Car pour reprendre la merveilleuse phrase d'Arthur Versluis, la nature est " la scéne sur lquelle se rencontrent le règne des esprits et le monde des hommes.".

 

khepaha-sapaLorsque les colonisateurs arrivérent sur le sol d'Amérique, ils ne réalisérent pas combien le lien qui unissait les indigénes à leur terre était profond. le manque d'organisation des tribus et la faible densité de population les incitérent à croire que le territoire était en grande partie inhabité. Au contraire, la subsistance des tribus reposait sur une technique d'occupation extensive de l'ensemble du territoire, de sorte qu'il n'y avait en réalité que très peu de régions inhabitées. Certaines tribus vivaient même dans le Grand Bassin, malgré les difficiles conditions climatiques et environnementales. Pour les Indiens, l'équilibre écologique et la conservation des ressources naturelles constituaient la garantie de leur survie: le territoire, la terre n'avaient pour eux aucune valeur économique en soi.

Les Indiens considéraient la terre comme un être vivant, un organisme palpitant avec la même intensité que le corps animal et humain, comme une mère dont toutes les créatures se nourissent pour vivre. Ils entretenaient une relation harmonieuse et, dans un certain sens, amoureuse avec la nature.

Pour les Amérindiens la terre, foyer de leurs ancêtres, représente le fondement même de leur COEUR TERREidentité et de leur sécurité collective. La spiritualité et la religion indiennes sont profondément enracinées dans la terre.

 

" Le sol sur lequel nous vivons est sacré. Il est la poussiére et le sang de nos ancêtres. Encore quelques étés et autant d'hivers, et nous non plus nous ne serons plus là, nos corps seront étendus dans ce pré et ne feront plus qu'un avec la terre. Comme dans une vision, je vois la faible flamme du feu de notre conseil, la cendre grise et froide. Je ne vois plus la fumée monter de nos tentes. Je n'entends plus nos femmes chanter en préparant à manger. Les antilopes sont loin, les bisons ont disparu de la Prairie. Seule la plainte du coyote continue de rententir. Le Blanc a une médecine plus forte que la nôtre, son bruyant cheval de fer galope sur le sentier des bisons. Il nous parle par le biais de son esprit chuchoteur, le téléphone. Nous sommes comme des oiseaux aux ailes brisées ".

Nombreux Coups, chef des Creeks

 

PAINTED DESERT de Micky

 

TERRE, MERE et SOEUR

 

TERRE MEREComme une mère, la terre offrait son corps pour que les êtres vivants en tirent leur nourriture, et elle satisfaisait tous les besoins de ses enfants par l'abondance de ses ressources. Quand l'un de ses enfants mourait, son corps retournait dans le sein de la terre, le même qui l'avait engendré. Toutes les créatures vivantes qui marchent, courent, nagent, rampent ou volent sont donc les filles de la terre. Il en va de même pour les arbres et les plantes, les pierres et les rochers, qui possédent une vie et une conscience différentes, mais tout aussi réelles que celles des animaux et des hommes. Chacun de ces êtres vivants participe avec les hommes à la vie sur la terre. Les Indiens s'adressaient aux animaux, aux plantes et aux rochers comme à leurs frères, car ils étaient nés de la même terre mère et avaient tous été conçus par le Grand Esprit, source créatrice de tout ce qui existe. C'est la raison pour laquelle un proverbe indien dit " Dieu dort dans la pierre ".

 

" Les Ancêtres étaient littéralement amoureux de la terre, ils s'asseyaient et se couchaient sur le sol en éprouvant la sensation d'être proches d'une source de puissance créatrice. Toucher la terre faisait du bien à la peau, et les Ancêtres aimaient retirer leurs mocassins et marcher pieds nus sur la Terre sacrée."

Luther Ours Debout , auteur de " La Terre de l'Aigle Tacheté"

NATURE FLEUR

 

Un chef Pieds-Noirs déclara à un représentant du gouvernement qui essayait de le convaincre de vendre ses terres :

" Notre terre est plus précieuse que votre argent. Elle sera toujours là. Le feu ne pourra jamais la détruire. Tant que le soleil brillera et que l'eau coulera, cette terre continuera d'exister et de prodiguer la vie aux hommes, et aux animaux. Nous ne pouvons pas vendre la vie des hommes et des animaux, si bien que nous ne pouvons pas lnon plus vendre cette terre. Le Grand Esprit n'a créée pour nous, et nous ne pouvons pas la vendre car elle ne nous appartient pas. Vous pouvez compter vos sous et les brûler, vous ne mettrez pour cela pas plus de temps qu'il n'en faut au cerf pour lever et baisser la tête: seul le Grand Esprit peut compter les grains de sable et les brins d'herbe de cette terre. Nous vous offrirons tout ce que nous possédons, tout ce que vous pourrez emporter, mais notre terre , jamais."


ORAGE SUR LES PLAINES

 

La terre était donc traitée comme un espace sacré, comme un lieu vivant et spirituel : l'existence elle-même était sacré.

Anaquoness écrit à propos de la forêt et de la nature:

" Pour nous, les bois, les collines lointaines, la lumiére du Nord, le coucher du soleil sont vivants, nous vivons avec eux et, comme aucun homme blanc n'est capable de le faire, nous vivons dans leur esprit. Les grands lacs sur lesquels nous ramons, les petits lacs solitaires où nous installons nos piéges pour les castors, entourés d'un cercle de hauts pins noirs, un arbre à côté de l'autre, toujours orientés au Nord comme s'ils attendaient quelque chose qui ne vient jamais, comme nous autres Indiens : pour nous, tout cela est vivant et vrai, et quand nous sommes seuls, nous parlons avec l'eau et avec les arbres , de sorte que nous ne sommes pas seuls, nous ne pensons jamais qu'aux anciens, aux lointains jours passés et aux ancêtres de notre Peuple. Ainsi, nous vivons dans le passé, et le reste du monde nous dépasse. Malgré leurs interventions modernes, les Blancs ne parviennent pas à vivre comme nous, et, quand ils essayent, ils meurent car ils ne comprennent pas ce que dit le soleil lorsqu'il se couche, ils n'entendent pas les voix des ancêtres dans le vent. Le loup est sauvage, mais il est notre frère, il vit la sagesse antique; l'homme blanc est parfois exactement comme un chiot et il meurt quand le vent souffle contre lui, car il voit seulement des arbres, des rochers et de l'eau, seulement la face extérieure du livre : et il ne sait pas le lire" .


OCEAN SOLEIL

 

Le sentiment de fraternité avec toutes les créatures de la terre ( ainsi que du ciel et de l'eau) représentait pour les Amérindiens un principe réel, dont dérivaient des conséquences concrétes : quand le coeur de l'homme se sépare de la nature, il devient cruel. les Indiens savaient que le manque de respect à l'égard des choses qui croissent et qui vivent conduirait très vite à manquer de respect aussi aux êtres humains, et cette connaissance avait force de loi.

 

(...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Dreamokwa - PTEWI - dans TRADITIONS amérindiennes
commenter cet article

commentaires

jean marie 17/03/2012 10:21


 superbe article,je te souhaite un très bon Samedi,très belle journée,bises

Dreamokwa - PTEWI 17/03/2012 15:18



Pour les amoureux de la Terre, c'est que du Bonheur de partager la spiritualité amérindienne... bon samedi à toi, des bisous, toksa ake


ps: la pluie se fait attendre mais le ciel est gris et bas, ça ne devrait pas tarder! La premiére violette sauvage a fleuri aujourd'hui ...trop contente.



anne laure 16/03/2012 22:23


beau texte et bien belles photos


tes articles tjs tres interessant , un vrai grand plaisir a te lire


bizzzzz


anne laure

Dreamokwa - PTEWI 17/03/2012 15:13



Hau Anne -Laure,


Contente de te lire ...j'attendais des nouvelles et je suis récompensée! Merci de venir parcourir le blog, il ya toujours quelque chose d'émouvant à partager tout cela avec d'autres, qui
plus est depuis si longtemps. J'espére que tu vas bien, et que tu continues à aller deçi-delà pour ton travail...je suis sûre que tu reçois beaucoup de cette maniére , à rencontrer des personnes
toujours différentes ?!


des bisous, à très bientôt ...un bon WE à toi, toksa ake



margaux33 16/03/2012 17:19


bises bonne journée

Dreamokwa - PTEWI 17/03/2012 15:05



bonne journée à toi, des bisous, toksa ake



Josiane 16/03/2012 16:48


Textes à méditer et relire......


(va voir ma réponse )


Bisous

Dreamokwa - PTEWI 16/03/2012 17:14



A lire et relire ....et la suite bientôt!


PTDR...ai lu ta réponse et en plus, je remets un com. qui m'a fait encore plus rire aprés coup !!!! franchement, ce matin je disais que j'étais engourdie...mais là , je bats le record!!!!
MDR


biz



Le Tipi ...de Dream-Ptewi

  • : Le blog de DreamOKWA
  • Le blog de DreamOKWA
  • : " AMERINDIENS PASSION "... la Nature, ma vision du monde , mes lectures...et les peuples Amérindiens . Partager et communiquer...
  • Contact

Bienvenue chez DreamOkwa

Feeling_Grizzly-1600x1200.jpg

Un Sujet = Un Article ...

Bury my Heart at Wounded Knee

  WoundedKnee.jpg-29.12.1890.jpg

 

 

 

 

 

 

Archives

Traduction ou Gifs

 

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

deutsch

 

Gifs et compagnie

blogger

ANNUAIRE POUR LES NULS.

 

 

 

 

 

le Cercle des Passions

indian_bear.jpg

indian_turtle.jpg6a00d83516889e53ef00e54f39af358834-800wi.jpgla-terre-entre-nos-mains.jpg

LUNE-FROIDE.jpg